Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Danone, fringant centenaire, affiche des ventes en hausse

, , ,

Publié le

Le groupe laitier français Danone affiche une croissance de  2,9%  sur l'exercice 2018 ce qui lui permet de dégager un bénéfice net courant en hausse de 5,4 % à 2,3 milliards d'euros.

Danone, fringant centenaire, affiche des ventes en hausse
Emmanuel Faber et Cécile Cabanis lors de la présentation des résultats annuels
© AH

Danone est un centenaire fringant. Le géant laitier, qui fête son centième anniversaire en 2019, confirme sa bonne santé avec une croissance des ventes de 2,9% (à taux constant) au cours de l'année 2018 et un chiffre d'affaires à 24,65 milliards d'euros. Une belle performance qui pousse Emmanuel Faber, le PDG du groupe à se déclarer : "très fier des résultats de Danone en 2018".

Les bons chiffres sont tirés par tous les secteurs avec notamment l'eau et la nutrition spécialisée qui affichent une croissance supérieure à 5%. "C'est une performance solide dans un contexte difficile marqué par le boycott au Maroc, l'inflation des matières premières et les tensions sur le marché des changes", s'est félicité la directrice financière du groupe Cécile Cabanis.  

La campagne de boycott au Maroc pèse lourd

Ces bonnes performances ont toutefois été très fortement affectées par la campagne de boycott qui a touché la marque au Maroc. Pour rappel, début avril 2018, Danone a fait l'objet d'une campagne contre la "vie chère", sur les réseaux sociaux. Très suivie, ce mouvement avait obligé Emmanuel Faber a annoncé une baisse de 10% du prix de certains produits commercialisés dans le pays.

A l'heure du bilan de l'année 2018, le boycott de Danone au Maroc pèse lourd. "Il représente une diminution de 43 millions d'euros sur la rentabilité du groupe par rapport à 2017", détaille Cécile Cabanis. "Si l'on exclut notre repli au Maroc, la croissance de nos ventes aurait été de 3,6% en 2018", précise t-elle. Les performances de l'entreprise en 2019 devraient encore être concernées par la campagne même si le groupe mise sur une reprise des ventes dans le pays au deuxième semestre. 

Retour de la croissance sur le marché des produits frais

2018 a également été marquée par le retour de la croissance dans le secteur historique des "produits frais" en Europe. Après plus de huit années difficiles, les ventes de cette activité se sont stabilisées et ont même affiché une légère croissance au quatrième trimestre. "Cela nous laisse très confiants quant aux performances de ce secteur pour 2019", a précisé Emmanuel Faber.

Le groupe mise notamment sur les marques Activia et Alpro pour poursuivre ce retour en force. Ces deux marques prendront notamment la vague du bio, du végétal et des probiotique en 2019, puisque Danone a annoncé le lancement d'un nouveau produit : le yaourt Activia à base de lait d'amande pour le courant de l'année. Danone compte également s'appuyer sur les marques dites "manifesto" ou "activistes" telles que Les deux vaches en France. Ces produits engagés qui représentent 20% du portefeuille Danone croissent deux fois plus rapidement que les marques traditionnelles. Pour Emmanuel Faber, "l'ensemble de ces innovations devrait porter la croissance du groupe de + 5% d'ici à 2020 et lui permettre de dégager une marge de 16%."

Objectif B-Corp

Des objectifs financiers, mais également sociétaux. Le groupe a rappelé son engagement à devenir une entreprise B-Corp dans les plus brefs délais, soit une entreprise répondant des exigences environnementales et sociétales. A l'heure actuelle, 30% du chiffre d'affaires de Danone est déjà labellisé avec notamment sa filiale américaine.

La mise en place du programme "une personne, une voix, une action" dès la prochaine assemblée générale pourrait accélérer ce processus. Ce programme permet à chaque salarié de récupérer une action du groupe. La rémunération de cette action sera calculée grâce à un coefficient multiplicateur du dividende des actionnaires classiques actuellement fixé à 1,94 euro. Au total, 100 000 salariés sont concernés par la mesure.  

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle