Danone dope ses marges malgré une faible croissance

par Pascale Denis et Dominique Vidalon
Partager
Danone dope ses marges malgré une faible croissance
Danone a publié jeudi des résultats semestriels en hausse malgré une croissance très limitée. Le propriétaire d'Activia, Actimel, Blédina ou Evian a vu son résultat opérationnel courant progresser de 7,3% en données comparables à 1,72 milliard d'euros, un chiffre légèrement supérieur au consensus de 1,65 milliard d'euros établi par la société. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Danone a promis jeudi une accélération de sa croissance au deuxième semestre, après une première partie d'exercice atone et plombée par ses produits laitiers et d'origine végétale en Amérique du Nord et en Europe.

Le géant mondial de l'agroalimentaire, propriétaire d'Activia, Actimel, Blédina ou Evian, a vu sa croissance organique limitée à 0,4% au premier semestre mais a dégagé un résultat opérationnel courant en progression de 7,3% en données comparables à 1,72 milliard d'euros, un chiffre proche du consensus de 1,65 milliard d'euros établi par la société.

Sa marge, en hausse de 91 points de base à 14,18%, a quant à elle fait nettement mieux que les 13,4% attendus grâce à des mesures de contrôle de coûts et aux premières synergies liées à l'intégration de WhiteWave.

Sur le seul deuxième trimestre, Danone a vu sa croissance organique limitée à seulement 0,2%, après 0,7% au premier, une performance nettement inférieure toutefois aux 3% d'Unilever et aux 2,54% de Nestlé sur la même période.

Après des chiffres en demie-teinte, le titre Danone avance de 2,53% en Bourse vers midi, soutenu par la progression de la rentabilité, alors que le CAC prend 0,07% au même moment.

"La qualité des chiffres est médiocre", commentent les analystes d'UBS, tandis que ceux de Liberum saluent une marge nettement supérieure aux prévisions malgré des ventes décevantes.

Le groupe français reste pénalisé par la baisse de ses ventes de produits laitiers en Europe et la difficile relance d'Activia, dans un marché concurrencé par les petites marques répondant aux attentes des consommateurs soucieux d'environnement, de bien-être, de bio ou de traçabilité.

REPRISE DU LAIT MATERNISÉ EN CHINE

En Amérique du Nord, il pâtit d'un environnement difficile et des effets démobilisateurs du très long processus d'acquisition de WhiteWave, spécialiste américain du yaourt bio, dont le rachat avait été annoncé en juillet 2016 mais bouclé seulement en avril 2017.

Au total les produits laitiers et d'origine végétale ont vu leurs ventes semestrielles reculer de 1,8% en comparable en Amérique du Nord mais Danone a promis un redressement au second semestre, où il attend une croissance et une amélioration des marges.

Dans le reste du monde, où ils ont reculé de 1,8%, la tendance devrait s'améliorer en deuxième partie d'année "tout en restant légèrement négative", a précisé la directrice financière du groupe, Cécile Cabanis, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

Si l'eau a elle aussi limité sa hausse à 0,3%, la nutrition spécialisée (infantile et médicale), la plus rentable, est restée très dynamique avec une croissance de 5,5% et une marge opérationnelle qui a grimpé de 320 points de base à 24,2%.

La division profite notamment d'un redressement du marché du lait maternisé en Chine, où Danone ajuste sa distribution depuis les nouvelles réglementations chinoises visant à favoriser la consommation intérieure.

Son lait maternisé, qui était acheté en Europe et revendu sur des plates-formes en ligne en Chine, doit maintenant être distribué de façon directe dans le pays, dans des magasins spécialisés ou sur des sites de e-commerce.

Le groupe précise toutefois que le marché devrait rester "volatil" en Chine jusqu’à ce que la nouvelle réglementation entre en vigueur, en 2018.

Pour 2017, le groupe continue d'anticiper une croissance "modérée" de son chiffre d'affaires, une amélioration de sa rentabilité et une croissance à deux chiffres de son bénéfice net par action.

Voir aussi:

Le communiqué de Danone : http://bit.ly/2uETJil

INTERVIEW-Danone veut mieux se connecter aux nouveaux consommateurs

(Avec Dominique Vidalon, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DANONE

LES PETITES

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS