Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Dangel, le spécialiste du tout-terrain

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Enquête Experte dans la transformation en 4X4, la PME alsacienne,complète l'offre utilitaire des grands constructeurs. Reportage à Sentheim, dans le Haut-Rhin.

Des gros, des légers, des jaunes postaux ou des bleus gendarmerie... le parking de Dangel est une vraie caverne d'Ali Baba en matière d'utilitaires! Depuis 1979, la société implantée à Sentheim (Haut-Rhin) a fait de l'aménagement sa spécialité. Elle a débuté son activité en transformant la Peugeot 504. L'année dernière, 2 000 camionnettes ont troqué dans cet atelier leurs deux roues motrices pour une transmission intégrale, voire plus. « Nous réalisons en interne l'ensemble de la conception produit, du premier coup de crayon à l'homologation finale. Prototypage, validation... Une vingtaine de personnes travaillent sur le développement », précise le directeur général de la PME, Pascal Buzon. Au total, Dangel emploie près de 80 salariés, qui procèdent à la transformation des véhicules sur deux lignes de montage. « À chaque commande chez le constructeur, un double arrive chez nous, souligne Pascal Buzon. Le véhicule passe en moyenne huit heures sur la chaîne. »

À l'entrée de l'atelier, une dizaine de fourgonnettes blanches, livrées par Peugeot, Citroën ou Fiat, attendent de monter sur le pont. Capots levés, les faisceaux avant ont été modifiés, certains supports sont supprimés. Au début de la ligne, deux ouvriers commencent par démonter les trains avant et arrière, les freins et l'échappement de la camionnette.

Pas de brevets

Si certains éléments, comme le système de freinage, sont remontés en l'état, Dangel adapte de nombreuses pièces, tels l'échappement ou l'arbre à cames. La société panache entre usinage interne, à partir de pièces achetées à l'extérieur, et usinage externe. Elle expédie, par exemple, le train avant des véhicules chez le fournisseur Streit, qui réalise le nouveau berceau pour supporter la transmission intégrale. Le constructeur collabore avec pas moins de 120 fournisseurs. La majorité des éléments démontés d'un utilitaire finit cependant à la poubelle...

« La caisse du véhicule est adaptée avec des perçages spéciaux et des découpes particulières, explique Pascal Buzon, qui désigne le fond plat d'un véhicule. Par exemple, sur cet utilitaire, une traverse conçue par Dangel a été remontée pour supporter la transmission intégrale. L'arbre à cames est, lui, installé en biais, pour ne pas avoir à démonter le réservoir. »

Pour chaque modèle, la PME apporte ses propres adaptations, comme un nouveau réservoir sur un Peugeot Partner ou une nouvelle boîte sur un Citroën Berlingo. Celle-ci est associée à une boîte de transfert, pour envoyer la puissance aux roues arrière. « C'est une boîte de vitesses Dangel! », s'exclame Pascal Buzon. La société dépose pourtant peu de brevets, utilisant des solutions tombées dans le domaine public. Pour diversifier ses activités, Dangel dissocie depuis deux ans la conception et l'assemblage. Le constructeur réalise ainsi les aménagements intérieur et extérieur des camionnettes EDF en respectant stricto sensu le cahier des charges de l'électricien, du gyrophare aux coloris des étagères. Autre créneau exploré : le tricycle urbain, développé par la PME lyonnaise Cyclopolitain, dont Dangel réalise à la fois le sourcing et l'assemblage.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle