L'Usine Auto

Daimler veut réduire ses coûts fixes de plus de 20% d'ici 2025 et miser sur le très haut de gamme

, , , ,

Publié le , mis à jour le 06/10/2020 À 17H42

Daimler a annoncé mardi son intention de réduire ses coûts fixes, ses investissements et ses dépenses de recherche et développement de plus de 20% d'ici 2025 par rapport au niveau de 2019 dans le cadre d'un changement de stratégie visant à repositionner davantage la marque Mercedes-Benz dans le haut de gamme.

Daimler veut réduire ses coûts fixes de plus de 20% d'ici 2025 et miser sur le très haut de gamme
Daimler a annoncé mardi son intention de réduire ses coûts fixes, ses investissements et ses dépenses de recherche et développement de plus de 20% d'ici 2025 par rapport au niveau de 2019 dans le cadre d'un changement de stratégie visant à repositionner davantage la marque Mercedes-Benz dans le haut de gamme. /Photo d'archives/REUTERS/Hannibal Hanschke
© HANNIBAL HANSCHKE

Le groupe automobile allemand Daimler vise une marge d'exploitation à deux chiffres grâce à un doublement des ventes de sa marque Maybach et une hausse des ventes d'AMG et de G-Wagon. "Nous viserons une rentabilité plus élevée, nous serons guidés par la marge, nous augmenterons la marge du portefeuille actuel et investirons sur les produits de luxe et le haut de gamme", a déclaré le directeur financier Harald Wilhem, lors de la présentation de la stratégie du groupe ce 6 octobre.

Daimler veut dégager d'ici 2025 une marge d'exploitation comprise entre le milieu et le haut d'une fourchette à un chiffre même en cas de conditions défavorables du marché, a dit le groupe.

Le constructeur de Stuttgart a déjà réduit ses coûts pour faire face à la pandémie liée au coronavirus qui l'a contraint à accuser une perte d'exploitation au premier et deuxième trimestres. Mais il veut aller plus loin en coupant dans ses coûts fixes, investissements et dépenses de R&D d'un près d'un quart d'ici 2025.

Pour réduire ses pertes, Mercedes-Benz a notamment cessé la production de berlines aux Etats-Unis pour se concentrer sur les SUV, qui sont plus rentables. Le groupe a aussi suspendu sa coopération avec BMW sur un projet de développement de voiture autonome. Le groupe cherche aussi à céder son usine Smart de Hambach (Moselle).

Avec Reuters (Edward Taylor, version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte