Daimler règle à l’amiable une affaire de corruption

185 millions de dollars. C’est la somme que le constructeur automobile allemand Daimler est prêt à verser pour mettre fin à une enquête menée à son encontre par les autorités américaines.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Daimler règle à l’amiable une affaire de corruption

Elles l’accusent d’avoir violé la loi américaine en mettant en place une pratique de paiement de pots de vin sur le long terme pour décrocher des contrats en Russie, en Chine ou dans 20 autres pays comme l’Irak entre 1998 et 2008. Par exemple, un fonctionnaire du Libéria a reçu la valeur d’une voiture blindée, soit 267 000 dollars, dans le cadre d’un accord de vente de camions pour une exploitation forestière.

Des attitudes dénoncées explicitement dans la loi américaine. « Dans certains cas, Daimler transférait ces versements malhonnêtes vers des comptes bancaires américains ou vers les comptes bancaires à l’étranger des sociétés écran américaines », a précisé la justice américaine, dans un document de la cour fédérale américaine. L’ensemble des agissements du constructeur a entraîné plus de 50 millions de dollars de bénéfice imposable pour Daimler selon le rapport.

Pour l’heure le constructeur n’a pas souhaité commenter l’information, attendant son audition devant la justice américaine le 1 er avril. Reste qu’il a reconnu les faits et assuré avoir pris diverses mesures visant à affronter et résoudre les problèmes identifiés dans son rapport annuel 2009.

%%HORSTEXTE:%%
0 Commentaire

Daimler règle à l’amiable une affaire de corruption

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS