Daimler rachète le VTC Chauffeur Privé

PARIS (Reuters) - Le constructeur automobile allemand Daimler a annoncé jeudi l'acquisition d'une participation majoritaire dans le numéro deux français des VTC Chauffeur Privé, avec l'intention d'en devenir totalement propriétaire d'ici 2019.

Partager

Daimler rachète le VTC Chauffeur Privé
Le constructeur automobile allemand Daimler a annoncé jeudi l'acquisition d'une participation majoritaire dans le numéro deux français des VTC Chauffeur Privé, avec l'intention d'en devenir totalement propriétaire d'ici 2019. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer

L'allemand Daimler a annoncé jeudi l'acquisition d'une participation majoritaire dans le numéro deux français des VTC Chauffeur Privé, avec l'intention d'en devenir totalement propriétaire d'ici 2019.

La transaction, dont les termes financiers n'ont pas été rendus publics et qui doit encore être approuvée par les autorités de régulation, a été présentée conjointement jeudi par Yan Hascoet, co-fondateur et PDG de Chauffeur Privé, et par le directeur financier et le PDG de l'activité services financiers de la maison-mère de Mercedes-Benz.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Daimler poursuit ainsi son déploiement dans les nouveaux services qui se multiplient autour du métier traditionnel de la conception, fabrication et distribution des voitures. Il est déjà présent dans l'autopartage avec "car2go", les taxis avec "mytaxi" et les plateformes de mobilité avec "moovel".

La libéralisation des services de transport privé a permis en quelques années de faire exploser le marché français des VTC, qui représente aujourd'hui plus de 30.000 chauffeurs et est devenu le théâtre d'une concurrence farouche entre opérateurs.

Dominé par Uber (plus de 20 000 chauffeurs) et Chauffeur Privé (18 000 chauffeurs), il doit aussi compter sur les ambitions de plusieurs plus petits concurrents tels que LeCab, l'estonien Taxify, dont le chinois Didi est actionnaire, et Marcel, racheté en août par Renault.

Pour Reuters, Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    MARCEL
ARTICLES LES PLUS LUS