Economie

Daimler-Chrysler pointe la contrefaçon chinoise

, , , ,

Publié le

La firme de Stuttgart s'inquiète de la concurrence chinoise tentée par la contrefaçon et prépare une contre-attaque. Par ailleurs, le constructeur automobile, allégé par la cession d'une partie d'EADS, annonce des bénéfices en hausse.

Daimler-Chrysler pointe la contrefaçon chinoise

La firme de Stuttgart menace de poursuivre en justice un constructeur automobile chinois qu'il accuse d'avoir copié certains de leurs modèles, rapporte le Financial Times. Daimler-Chrysler envisage d'attaquer Shuanghuan Automobile si le groupe chinois expose en septembre au salon de Francfort son modèle Noble, qui ressemble beaucoup selon Daimler à sa petite voiture Smart Fortwo, écrit le quotidien financier britannique.

« Nous prenons très au sérieux la propriété intellectuelle », a déclaré un porte-parole du groupe allemand au FT. « Nous nous réservons le droit de mener des poursuites judiciaires . » Son compatriote BMW, qui craint également des problèmes de contrefaçon en Chine, s'est associé à la démarche. La contrefaçon, et les moyens de s'en prémunir, sera d'ailleurs l'un des principaux thèmes développés dans le cadre du salon automobile IAA de Francfort, qui ouvrira ses portes du 13 au 23 septembre.

Philippe Roger


Retour des beaux jours pour le constructeur allemand

Daimler-Chrysler passe à la vitesse supérieure. Le groupe automobile allemand a annoncé aujourd'hui qu'il visait un bénéfice d'exploitation d'environ 8,5 milliards en 2007, gonflé par la vente de sa part dans le groupe européen d'aéronautique EADS. Le groupe va en effet encaisser 1,4 milliard d'euros suite à la vente d'une part de 7,5% dans la maison mère d'Airbus.

En 2006, le groupe avait dégagé un bénéfice d'exploitation de 5 milliards, a-t-il rappelé dans un communiqué boursier. Le constructeur, qui s'est séparé de Chrysler en mai dernier doit se rebaptiser Daimler début octobre. Il table par ailleurs sur un chiffre d'affaires du « même ordre de grandeur » que l'an dernier, soit environ 99 milliards d'euros et sur des ventes également stables (2,1 millions de véhicules).
P. R.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte