Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Daimler accroît à son tour ses capacités aux Etats-Unis

Publié le

Infos Reuters par Joseph White

Daimler accroît à son tour ses capacités aux Etats-Unis
L'allemand Daimler prévoit de dépenser un milliard de dollars pour agrandir son usine d'assemblage de véhicules Mercedes Benz dans l'Alabama, afin de produire des batteries et des SUV électriques qui entreront en concurrence frontale avec les modèles de Tesla, a dit une source informée de ce projet. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle
© Michaela Rehle

DETROIT (Reuters) - Les constructeurs automobiles américains doivent faire face à la pression croissante de leurs concurrents européens et asiatiques, passés à l'offensive dans le développement de leurs capacités de production en Amérique du Nord malgré un ralentissement de la demande sur le marché américain.

Dernière initiative en date, l'allemand Daimler prévoit de dépenser un milliard de dollars pour agrandir son usine d'assemblage de véhicules Mercedes Benz dans l'Alabama, afin de produire des batteries et des SUV électriques qui entreront en concurrence frontale avec les modèles de Tesla, a dit une source informée de ce projet.

Cette décision de Daimler de construire des véhicules électriques aux Etats-Unis survient alors que le constructeur allemand a cessé la vente de diesels sur le marché américain face à l'étroite surveillance exercée par les agences de l'environnement sur les émissions polluantes de ces moteurs.

Daimler n'est pas le premier à renforcer ses capacités de production sur un marché qui devrait pourtant se contracter légèrement dans les années à venir après un niveau de ventes record atteint en 2016 à 17,55 millions de véhicules écoulés.

Les constructeurs traditionnels de Detroit, pour leur part, commencent déjà à mettre des usines en veille et à tailler dans leurs effectifs en raison du ralentissement de la demande pour les berlines et les voitures de luxe.

Le président américain Donald Trump a mis la pression sur tous les constructeurs en exigeant un rapatriement aux Etats-Unis de la production et des emplois destinés à alimenter le marché américain.

Ces investissements dans les capacités de production aux Etats-Unis reflètent aussi une volonté de gagner des parts sur le marché automobile le plus rentable au monde.

Compatriote et concurrent de Daimler dans les voitures haut de gamme, BMW a annoncé en juin un investissement dans son usine en Caroline du Nord avec la création d'un millier d'emplois.

Les japonais Toyota et Mazda ont annoncé en août qu'ils uniraient leurs forces pour exploiter une nouvelle usine capable de sortir 300.000 véhicules par an, avec à la clé 4.000 nouveaux emplois.

Honda a pour sa part déclaré cette semaine qu'il allait accroître la production de ses modèles Accord dans une usine de l'Ohio.

Volvo, filiale du chinois Zhejiang Geely, envisage la création d'une deuxième ligne de production dans une usine de Caroline du Sud en phase de construction, selon des sources informées de ce projet.

Tesla, pendant ce temps, s'efforce d'accélérer sa production de voitures électriques avec l'objectif de sortir 500.000 Model 3 par an de son usine californienne.

Comme ses concurrents allemands, le groupe d'Elon Musk exportera une partie de cette production.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus