Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Daimler accusé d'avoir truqué ses véhicules diesel afin de passer les tests antipollution

, , ,

Publié le , mis à jour le 19/02/2018 À 06H29

Les enquêteurs américains chargés de Daimler ont découvert que les voitures du constructeur allemand étaient équipées de logiciels qui pourraient les avoir aidées à franchir avec succès les tests sur les émissions polluantes des moteurs diesel, rapporte dimanche le Bild am Sonntag.

Daimler accusé d'avoir truqué ses véhicules diesel afin de passer les tests antipollution
Les enquêteurs américains chargés de Daimler ont découvert que les voitures du constructeur allemand étaient équipées de logiciels qui pourraient les avoir aidées à franchir avec succès les tests sur les émissions polluantes des moteurs diesel.
© DR

Les enquêtes se sont multipliées sur les moteurs diesel depuis que Volkswagen a reconnu en 2015 avoir installé des logiciels secrets sur 580.000 véhicules aux Etats-Unis leur permettant de réussir les tests antipollution tout en émettant en conditions réelles jusqu'à 40 fois les seuils autorisés d'oxydes d'azote. Daimler, propriétaire de la marque Mercedes, a déclaré que les enquêtes à son sujet conduites aux Etats-Unis et en Allemagne pourraient aboutir à d'importantes amendes et à des rappels massifs de véhicules.

Des documents confidentiels montrent que les enquêteurs américains ont découvert plusieurs fonctions logicielles permettant aux véhicules Daimler de réussir les tests antipollution, d'après Bild am Sonntag. L'une de ces fonctions coupe le système de réduction des émissions au bout de 26 km de conduite. Une autre permet au système de réduction des émissions de savoir, via le comportement de la voiture en termes de vitesse et d'accélérations, si un test est en cours.

Bild am Sonntag cite également des courriels d'ingénieurs de Daimler dans lesquels ces derniers s'interrogent sur la légalité de ces dispositifs.

Un porte-parole de Daimler a refusé de commenter le contenu de ces documents. Il a déclaré que le constructeur allemand coopérait pleinement avec les autorités américaines et respectait un principe de stricte confidentialité convenu avec le département de la Justice. "Les autorités ont connaissance de ces documents et aucune plainte n'a été déposée", a dit ce porte-parole. "Les documents entre les mains de Bild ont été à l'évidence publiés de manière sélective afin de nuire à Daimler et à ses 290.000 employés."

Pour Reuters, Edward Taylor et Emma Thomasson; Bertrand Boucey pour le service français

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle