Daher poursuit son développement dans la logistique nucléaire aux Etats-Unis

Devenu en 15 ans le premier transporteur indépendant de matières radioactives aux Etats-Unis, l'équipementier industriel français Daher a annoncé mardi 20 août le lancement de deux projets de développement outre-Atlantique pour sa filiale de logistique nucléaire Daher-TLI.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Daher poursuit son développement dans la logistique nucléaire aux Etats-Unis

Le français Daher accélère le développement de son activité "Nucléaire & Energie" sur le marché nord-américain. L'équipementier de rang 1 pour les industries de hautes technologies a annoncé mardi 20 août le lancement de deux projets de développement aux Etats-Unis par sa filiale de logistique nucléaire Daher-TLI, qui s'inscrivent dans le cadre de son plan stratégique baptisé "Performance 2017".

Daher-TLI va créer aux Etats-Unis une installation dédiée au traitement et à la recertification de cylindres qui servent à transporter de l'uranium. En outre, la filiale va mettre en place un système de conception et de certification d'emballages pour déchets nucléaires, précise le communiqué diffusé par le groupe.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Comme le rappelle sa maison-mère, Daher-TLI (Transport Logistics International) a été fondé en 1998 aux Etats-Unis et est devenu en 15 ans le premier transporteur indépendant de matières radioactives et nucléaires du pays.

Objectif d'augmentation de plus de 50% du chiffre d'affaires en 5 ans

Le groupe dans son ensemble, non coté et à l'actionnariat majoritairement familial, célèbre en outre cette année ses 150 ans. Il s'est imposé comme le principal fournisseur d'équipements et de services industriels, principalement pour les secteurs aéronautique et nucléaire.

En début d'année, Daher a indiqué vouloir augmenter son chiffre d'affaires de plus de 50% en 5 ans pour le porter à 1,5 milliard d'euros à l'horizon 2017 contre 925 millions l'an dernier.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS