Daher investit à Tarbes pour accompagner les montées en cadences de l'A350

L'équipementier aéronautique Daher pousse les murs de son site Daher-Socata de Louey près de Tarbes (Hautes-Pyrénées) où un nouvel hangar de 4 000 mètres carrés devrait être mis en service d'ici quelques semaines pour accueillir la nouvelle ligne de production des trappes de train d'atterrissage de l'A350.

Partager


Daher - Ligne de production des trappes de l'A350-placement de fibre

Après les phases de développement engagées dès 2008, puis les livraisons des premières pièces de séries, la montée en cadences du programme A350 nécessite de nouveaux investissements chez l'équipementier aéronautique Daher, dont le site Daher-Socata de Louey, dans le sud de l'agglomération de Tarbes (Hautes-Pyrénées) a été retenu pour la réalisation des trappes de train d'atterrissage en matériaux composite de l'ensemble de la famille A350 XWB.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans la foulée des premiers exemplaires destinés à l'A350-900, la première trappe de train d'atterrissage pour l'A350-1000 a été livrée en septembre 2015 à l'avionneur européen. L'objectif est maintenant de fournir les deux modèles de front. Déjà, six à huit trappes par mois sortent de l'usine de Tarbes et le rythme devrait encore s'accélérer progressivement sur les prochaines années. Fabrice Brégier, président et CEO d'Airbus l'a confirmé début octobre 2015 à Toulouse : l'avionneur table sur un objectif de 18 appareils par mois à l'horizon de 2018.

Un nouvel hangar de 4 000 mètres carrés

Pour faire face à son plan de charge, Daher a lancé la construction d'un nouvel hangar de 4 000 mètres carrés à Louey, dont la mise en service devrait intervenir dans les prochaines semaines, avec la mise en place de nouveaux équipements, dont du placement de fibres composites robotisé.

Le groupe Daher, dont le siège est à Orly, dans l'Essonne, emploie 8 100 salariés, dont 1 500 sur le site de Louey. Le groupe compte une dizaine de sites industriels en France, notamment dans le Loir-et-Cher, la Sarthe, la Loire-Atlantique, la Haute-Garonne et les Bouches-du-Rhône et a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 970 millions d'euros.

Marina Angel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    - 18 °
ARTICLES LES PLUS LUS