D.Börse et LSE en discussions avec Euronext sur LCH.Clearnet

PARIS/FRANCFORT (Reuters) - Euronext est en négociations exclusives pour racheter à LSE la filiale française de compensation de sa division spécialisée LCH.Clearnet SA, une transaction qui pourrait faciliter le projet de fusion entre LSE et Deutsche Börse, ont annoncé mardi les trois opérateurs boursiers.
Partager

A la suite de cette annonce, l'action Euronext gagnait vers 09h10 GMT quelque 3,5% à la Bourse de Paris, affichant l'une des plus fortes progressions du Stoxx 600 et tirant vers le haut l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux services financiers (+0,53%).

En revanche, les titres Deutsche Börse et LSE cédaient respectivement 0,31% et 0,61%.

S'exprimant chacun dans un communique distinct, Deutsche Börse, LSE et Euronext soulignent que les négociations ont été ouvertes en vue d'apaiser les inquiétudes de la Commission européenne concernant le rapprochement entre les Bourses de Francfort et Londres.

Il n'y a "aucune certitude que les pourparlers aboutiront à une transaction", ont ajouté les groupes.

La semaine dernière, Deutsche Börse et LSE, qui veulent fusionner dans le cadre d'une opération valorisée à 27 milliards d'euros, avaient fait savoir que le projet de cession par LSE de LCH.Clearnet SA continuait de progresser.

Ils avaient également dit à cette occasion que la Commission européenne semblait nourrir moins d'inquiétudes au sujet de leur projet de rapprochement qu'il y a trois mois.

La Commission a dit fin octobre qu'elle allait prolonger de trois semaines, jusqu'au 6 mars, la durée de l'enquête approfondie ouverte sur ce projet.

Les chambres de compensation, qui interviennent comme intermédiaires entre vendeurs et acheteurs sur les marchés d'actions, d'obligations et de produits dérivés pour assurer la bonne exécution des transactions même en cas de défaut de l'une des parties, sont devenues très prisées depuis les réformes du secteur bancaire mises en oeuvre après la crise financière de 2007-2009.

Le rachat de LCH.Clearnet SA permettrait à Euronext de renforcer ses positions dans le très compétitif marché de la compensation et lui permettrait de contrôler une entité dont elle assure, à travers les ordres de ses clients, environ 50% du chiffre d'affaires. Mais ce faisant Euronext se tirerait aussi une balle dans le pied en facilitant indirectement la création d'un mastodonte européen à travers la fusion entre LSE et Deutsche Börse.

(Edward Taylor et Vidya L Nathan à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS