Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

D'Areva à Thales, une semaine d'industrie

Astrid Gouzik , , , ,

Publié le

Le vent a soufflé fort sur l’industrie cette semaine. Sur Areva d’abord qui présentait son plan stratégique puis sur PSA qui songerait à vendre ses murs. Pas de doute, la tempête Joachim est bien passée par là !

D'Areva à Thales, une semaine d'industrie © D.R. - PSA

Fait marquant
Fin du suspens. Après plusieurs semaines de rumeurs et supputations en tous genres, Areva lève enfin le voile sur son plan stratégique.

Pour ce qui concerne la partie financière : Areva enregistre de très lourdes pertes en 2011. Les tensions post-Fukushima et les 2 360 millions d’euros de provisions ne sont pas pour arranger les affaires du géant français de l’atome.

Luc Oursel annonce mardi 13 décembre que le groupe va réduire drastiquement ses investissements à 7,7 milliards d’euros entre 2012 et 2016. De nombreux projets sont donc mis en attente, parmi eux les "extensions de capacités" du site de La Hague (Manche), et de l'usine Melox (Gard) notamment.

Sur le plan social, Areva annonce un gel des embauches dans les fonctions support non industrielles. Cela pourrait concerner 1 200 postes non remplacés, assure la CGT. De son côté, le ministre de l’Industrie Eric Besson assure qu’il n’y aura aucun plan social, aucun licenciement en France.

Lundi 12 décembre
En visite sur la base militaire de Saint Dizier, François Fillon affirme sa confiance dans le Rafale. Il assure que la France ne renoncera pas à l’appareil produit par Dassault. Visiblement, le dernier échec en date, en Suisse, où l’avion de combat français s’est fait voler la vedette par le Gripen de Saab, n’a pas refroidi le Premier ministre. Ou a-t-il seulement voulu rectifier les déclarations du ministre de la Défense, Gérard Longuet ? Gérard Longuet qui expliquait la semaine dernière que si le Rafale ne se vendait pas, la France arrêterait à terme la chaîne de production.

Il n’en est pas question, rassure François Fillon ! "Notre volonté, c'est développer ces savoir-faire et ces compétences avec des partenaires stratégiques qui partagent avec la France une ambition pour leur outil de défense", précise-t-il.

Mardi 13 décembre
Lors de la conférence de presse mensuelle du Medef, Laurence Parisot présente 8 mesures pour favoriser la croissance des PME. Cette série de mesures vise essentiellement  à restaurer la compétitivité coût des PME. En effet, il s'agit avant tout de gels de taxes ou de réductions fiscales et sociales.

La patronne des patrons a, entre autres, proposé de repousser la révision de la valeur locative foncière et d’étendre le champ d'application de l'Impôt sur les Sociétés à taux réduit. Elle a également suggéré de rétablir le dispositif zéro charge pour l'embauche dans les TPE… Autant de mesures pour instaurer un environnement plus "PME friendly".

Mercredi 14 décembre
Philippe Varin passe devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën tente alors de fournir des explications au plan d’économies de 800 millions d’euros. Il annonce en même temps des pertes significatives au deuxième semestre.

"Nous avons un écart de 6% par rapport au Top 5 de l’industrie automobile mondiale, soit environ 2,5 milliards d’euros, explique-t-il. Si nous ne rattrapons pas rapidement ce retard, nous resterons longtemps derrière eux", estime Philippe Varin.

Les nouvelles sont plus réjouissantes du côté d’Airbus. En effet, l’avionneur européen annonce 4 000 recrutements en 2012. Il doit en effet faire face aux besoins d'ingénierie et d'augmentation des cadences de production de ses multiples programmes A350, A320, A380...

Jeudi 15 décembre
Décidément, le constructeur automobile français squatte l’actualité. On apprend que PSA pourrait vendre ses murs. En effet, d’après les syndicats, le siège historique de PSA, avenue de la grande Armée à Paris et un ensemble de bâtiments à usage de bureaux ou de commerce seraient susceptibles d'être vendus. Immédiatement la direction dément ces allégations et affirme vouloir créer à la place des sociétés en nom collectif (SNC).

Mais quel serait l’avantage pour PSA ? L’objectif serait de professionnaliser la gestion tout en débouchant sur une opération de défiscalisation.

Le même jour, une commune des Pyrénées-Atlantiques a de quoi se réjouir. Le japonais Toray, maison-mère de l’usine Soficar, qui fabrique des fibres de carbone à Abidos (Pyrénées-Atlantiques), pourrait implanter une nouvelle unité à Lacq. L'Usine Nouvelle l'avait annoncé en novembre dernier, et le projet revient sur le devant de la scène avec une nouvelle annonce du Figaro. Toray est l’un des leaders mondiaux de la production de fibre de carbone. Son investissement est estimé à 130 millions d’euros et pourrait créer 85 emplois… Mais le mot de la fin reste à la direction centrale de Toray qui n'a pas encore confirmé son choix.

Vendredi 16 décembre
A l’issue de son Conseil d’administration, Thales annonce se rapprocher de Nexter afin de conforter la place du groupe public d’armement dans l’industrie européenne de défense.

Il annonce aussi vouloir se renforcer dans DCNS. Thales va ainsi faire jouer son option de montée au capital du groupe naval, valable jusqu’en mars 2012. Cela permettrait un renforcement de la coopération entre les deux entités.

La question Safran reste, quant à elle, toujours en suspens. La création d'une coentreprise à parité n’a pas été évoquée.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle