L'Usine Auto

D’après l'ONG TE, les émissions réelles de CO2 des voitures sont 40% supérieures à celles affichées

Marine Protais , , , ,

Publié le

Après les émissions de NOx, Transport & Environment, une ONG européenne, a publié lundi 28 septembre une étude pour dénoncer l’écart entre les émissions de CO2 affichées par les constructeurs et la réalité. Un écart de 40% qui, selon l’association, n’a cessé de croître ces dernières années. Volkswagen n’est plus le seul constructeur concerné, les pratiques de PSA et Renault sont aussi pointées du doigt.

 

Après s’être attaqué au Nox dans une précédente étude, l’ONG Transport & Environnement revient pour dénoncer l’écart entre les émissions de CO2 affichées par les constructeurs et la réalité. "Les efforts revendiqués par les constructeurs depuis plusieurs années pour diminuer leurs émissions carbones ne correspondent pas à la réalité", avance-t-elle dans son étude.

L’ONG Transport et Environnement parle d’un "gouffre" entre la théorie et la réalité. Un gouffre qui s’est creusé ces dernières années. De 8% de différence en 2001 à 40% de différence en 2014. Cela signifie que les constructeurs n’auraient fait que très peu voir aucun progrès en matière de consommation de carburant et donc de CO2.

La Peugeot 308 et la Mégane de Renault, mauvaises élèves

D’après le rapport de l’association, Daimler est le constructeur dont les émissions réelles sont les plus éloignées des émissions officielles, suivi de près par PSA et GM, avec 40% à 50% de différence. BMW, Renault, Ford et Volkswagen sont dans la moyenne avec moins de 40% de différence. Les émissions communiquées par Fiat et Toyota sont plus proches de la réalité avec moins de 30% de différence.

Transport & Environment a également fait une analyse par modèle. La Peugeot 308 et la Mégane de Renault arrivent "en tête" avec le plus gros différentiel entre émissions théoriques et réelles , après certaines Mercedes et la BMW Série 5.

 

Infographie de Transport & Environment, d'après des données de Spritmonitor et ICCT. Cliquez ici pour la voir en grand.

 

600 000 voitures testées par ICCT

Pour avancer de tels résultats, l’ONG se base sur les résultats de l’étude d’ICCT, l’association qui a dévoilé le scandale Volkswagen. ICCT a comparé les émissions de CO2 réelles de 600 000 voitures dans l’Union européenne aux émissions affichées par les constructeurs. L’association américaine s’est appuyée sur les données de onze sites comme Spritmonitor, qui calcule la consommation en carburant des véhicules.

Pour Transport & Environment et ICCT, l’élargissement de l’écart entre théorie et réalité au fil des années ne doit pas être assimilé à la conduite des automobilistes. Ce sont les constructeurs qu’il faut blâmer. "Ils manipulent de plus en plus les tests, ils développent des technologies utiles pendant les tests mais pas sur la route, et installent des équipements qu’ils éteignent durant les tests comme l’air conditionnée", énumère le rapport.

Infographie de Transport and Environment. Traduit de l'anglais par Usine Nouvelle Cliquez ici pour la voir en grand.

 

Les nouveaux cycles d'homologation pas suffisants pour l'ONG

Pour ICCT, les nouveaux tests WLTP, les nouveaux cycles d'homologation qui seront effectifs en 2017, ne constituent pas une amélioration suffisante. Elle estime que la différence entre les performances réelles et les résultats des tests WLTP sera de 23% en 2020, et de 30% en 2025.

Pour l’ONG, il faut instituer une autorité européenne qui encadrerait les tests d’homologation, instaurer des tests sur la chaîne de production pour s’assurer que les émissions des voitures qui sortent de l’usine soient conformes aux résultats des tests, contrôler les voitures sur le long-terme pour vérifier que leurs émissions sont les mêmes une fois qu’elles ont été utilisées par un conducteur.

Marine Protais

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte