Cycleurope veut se séparer de son usine de Machecoul

En surcapacité, le groupe suédois, détenu par Grimaldi Industri AB, veut se dessaisir d'une de ses quatre usines, en l'occurrence celle de Machecoul (Loire-Atlantique), spécialisée dans les vélos pour la grande distribution.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Cycleurope veut se séparer de son usine de Machecoul

Le fabricant de vélos Cycleurope, propriété du groupe familial Grimaldi Industri AB, basé à Stockolm (Suède), a décidé de se séparer de son usine de Machecoul (Loire-Atlantique) qui emploie 250 salariés. Jan Forssjö, le PDG de Cycleurope KA International a demandé hier au tribunal de commerce de Troyes (Aube), ville dans laquelle est immatriculée la société, la mise en redressement judiciaire du site. Il a aussi présenté le projet lors d'un comité d'entreprise à Machecoul. La décision du tribunal pourrait intervenir dans les prochains jours, mais il n'est pas annoncé de réduction d'effectifs à court terme.

Aujourd'hui, le site est principalement dédié à la production de bicyclettes de milieu de gamme pour la grande distribution. Or, les distributeurs, selon Jan Forssjö, tendent à baisser leur niveau de commandes et à s'approvisionner hors de France. Qui plus est, le prix unitaire accepté par la grande distribution ne cesse de se contracter, explique le dirigeant. La production du site devrait connaître cette année un nouveau recul de 13 % pour atteindre 240 000 unités sur les 900 000 que produit le groupe. Qu'advient-il si le groupe ne trouve pas d'acquéreur ? "Nous verrons cela le moment venu, mais nous pensons que des possibilités existent, je suis assez optimiste, certaines entreprises ont besoin d'un savoir-faire local dans ce domaine", répond le dirigeant qui ne précise pas les délais.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cycleurope réalise un chiffre d'affaires de 80 millions d'euros en France dont 38 millions d'euros pour le site de Machecoul, lequel affichait un résultat négatif l'année dernière. En 2007, le conseil général de Loire-Atlantique avait acquis pour 3 millions d'euros les murs de l'usine et mis en place un crédit-bail pour aider l'unité à traverser une passe déjà difficile.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS