Cybersécurité recherche experts désespérément

Postes non pourvus, surenchère sur les salaires, turn-over… Les entreprises françaises de cybersécurité peinent à recruter et à fidéliser leur personnel. La solution : en finir avec l’image du geek et élargir d’urgence les profils de recrutement.

Partager

Cybersécurité recherche experts désespérément
Cible privilégiée des pirates, EDF a?embauché 15?experts en cybersécurité en 2019 et compte en recruter plus d’une vingtaine en 2020.

Une nouvelle menace frappe le secteur de la cybersécurité. Ce n’est ni un virus ni une faille de sécurité informatique, encore moins un ransomware : c’est le "ghosting" ! Cette pratique née avec le développement des sites de rencontre, où l’un des partenaires pose un lapin, se développe à vitesse grand V dans le milieu de la cybersécurité. Les victimes ne sont pas des individus cherchant l’âme sœur, mais des employeurs en recherche éperdue d’experts en sécurité informatique. "Les candidats ne se présentent pas à leur rendez-vous. Même quand ils ont signé un contrat, car entre-temps ils ont trouvé mieux ailleurs", constate Servanne Morin, responsable des partenariats pour LesJeudis, l’un des principaux sites d’emplois spécialisés dans les métiers du numérique.

La pénurie de compétences en cybersécurité est généralisée. Un grand groupe français du CAC 40 implanté en région parisienne a dû persévérer dix mois pour recruter son expert référent en cybersécurité industrielle, malgré un bon salaire à la clé. "Aucun des dix candidats sélectionnés ne s’est présenté à l’entretien", explique, dépité, son directeur de la cybersécurité. Même l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi) court après ces perles rares. Pour augmenter son effectif d’une quarantaine de postes par an, elle doit en recruter le triple, turn-over oblige ! "Les jeunes savent qu’un passage à l’Anssi, ça compte sur une carte de visite. Ils savent qu’ils trouveront des missions que l’on n’exerce pas ailleurs et pourront lutter contre des menaces sur lesquelles peu de gens sont amenés à intervenir", rappelle sa cheffe de division des ressources humaines, Julie Ledoux.

5 000 à 10 000 postes à pouvoir

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’Usine Nouvelle !
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement