Cybersécurité : à Monaco, des Assises sous le signe de la détection des menaces

Coup d’envoi pour la 19e édition des Assises de la sécurité et des systèmes d’information, qui se déroule à Monaco du 9 au 12 octobre. Guillaume Poupard a ouvert le bal dans l’amphithéâtre du forum Grimaldi avec un message : il faut arrêter de faire peur et apporter des solutions technologiques, notamment dans la détection des cybermenaces.

Partager
Cybersécurité : à Monaco, des Assises sous le signe de la détection des menaces
"En cyber, si on utilise les technologies d'il y a 5 ans parce qu'on sait les sécuriser, on a tout faux !", clame Guillaume Poupard, DG de l'Anssi, lors de la conférence d'ouverture des Assises de la sécurité et des systèmes d'information, à Monaco.

« Cette fois-ci, il n’y a plus de place vide », s’enthousiasme Sophie Guérin devant un amphithéâtre plein à craquer. La directrice de pôle de DG Consultant semble ravie que la communauté cyber française soit plus que jamais au rendez-vous de la 19e édition des Assises de la sécurité et des systèmes informatiques, que son agence organise du 9 au 12 octobre à Monaco. Guillaume Poupard, directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), lui emboîte le pas : « J’ai le sentiment que c’est un peu une réunion de famille, où l’on peut parler de choses sérieuses, se détendre et faire du business. »

Mais devant le parterre de 3 000 spécialistes, le discours du patron de l’Autorité française de la cyber s’assombrit vite : « Je m’interdis de parler de guerre mais on n’en est pas très loin. » Une allusion aux cyberattaques qui ont émaillé l'année 2019, et qui ont touché plusieurs grands groupes français, comme le spécialiste des technologies Altran, le groupe agroalimentaire Fleury-Michon ou encore plusieurs fournisseurs du géant français de l’aéronautique Airbus.

La détection des cybermenaces, le « talon d'Achille de la France »

Le « modèle français de la cyber », dans lequel les entreprises privées collaborent volontiers avec les institutions publiques (Anssi, ComCyber…), n’est pas à remettre en cause, selon Guillaume Poupard. « Sur la prévention et la formation, nous avons fait des progrès. Sur la réponse à incidents, après avoir aidé de nombreuses entreprises, nous savons faire. Mais entre les deux, sur la détection des menaces, nous sommes faibles en France. C'est notre talon d'Achille », pointe-il. Justement, la détection est l'un des thèmes clés de cette édition des Assises, l’un des deux grands rendez-vous de la cybersécurité en France avec le Forum international de la cybersécurité (FIC) de Lille.

Parmi les autres sujets majeurs, il est possible d'identifier la threat intelligence – les outils de profilage des cyberattaquants-, le cloud computing, la 5G et ses impacts géopolitiques, la protection des données, la cryptographie, l’intelligence artificielle, la blockchain et la sécurité des objets connectés (IoT).

Un village start-up pour la première fois aux Assises

Cette année, les visiteurs des Assises devront déambuler à travers les allées noires de monde des 35 000 m² du Forum Grimaldi de Monaco, en face de la mer Méditerranée, pour accéder aux 150 ateliers, keynotes et tables-rondes. Les grandes institutions cyber seront bien sûr présentes, comme Hexatrust ou la plateforme étatique Cybermalveillance.gouv.fr. Comme l’an dernier, un Techlab accueillera trois démo de cyberdéfense. Pour la première fois, le forum Grimaldi accueillera un village start-up avec huit jeunes entreprises emblématiques du dynamisme du marché : Allentis, CybelAngel, Digitemis, Harfanglab, Reachfive, Seclab, Tehtris, Weakspot.

Un événement qui illustre bien le nouveau leitmotiv de Guillaume Poupard : « On a longtemps dû attiser la peur et c’était nécessaire. Aujourd’hui, les grands décideurs ont compris les enjeux. Ils faut se rapprocher de ceux qui font, qui ont d’autres métiers que la cyber, et leur apporter des solutions technologiques. » Peut-être les trouveront-ils cette année aux Assises, en attendant 2020 et la création d’un campus cyber, que l’Anssi appelle de ses vœux.

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous pression en service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS