Cybercriminalité : un nouveau virus ultra-puissant en circulation

[ACTUALISE] - Un nouveau fléau de l'informatique vient d'être détecté par l'éditeur russe de logiciels antivirus Kaspersky Lab. Son nom : Flame. Sa fonction : le cyberespionnage. Son objectif : inconnu. A ce jour, l'Iran affirme être en mesure de neutraliser cette "cyber-arme".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Cybercriminalité : un nouveau virus ultra-puissant en circulation

Ce virus, l'un des plus puissants en circulation, serait capable de collecter des données, d'intervenir à distance sur les réglages d'un ordinateur, d'activer le micro d'un ordinateur et d'enregistrer une conversation, de faire des captures d'écran et de se connecter à des messageries instantanées. D'après les experts, Flame semble exploiter les failles (pourtant corrigées) du système d'exploitation Windows de Microsoft.

L'entreprise Kaspersky Lab explique que le virus en question est l'une des armes informatiques les plus sophistiquées après Stuxnet, un virus responsable de la panne de centrifugeuses nucléaires iraniennes en 2010 et Duqu, spécialisé dans le vol de données.

Flame a été détecté dans environ 5000 ordinateurs situés principalement au Proche-Orient. Selon certains médias, le virus aurait été utilisé pour attaquer le ministère du Pétrole iranien et le principal terminal pétrolier d'Iran.

Cinq ans ou plus

Kaspersky Lab, qui a mis la main sur ce "malware" lors d'une enquête lancée par l'Union internationale de Télécommunications (ITU), estime qu'il pourrait avoir été déployé depuis cinq ans ou plus.

Les chercheurs de la société dirigée par l'expert russe en programmes malveillants Eugène Kaspersky, commencent à peine à comprendre le fonctionnement du virus. Du fait de sa complexité, il semble que Flame soit une arme de cyber-guerre développée par un Etat.

Les commanditaires pourraient être les mêmes que pour les virus Stuxnet et Duqu. L'attaque informatique est extrêmement ciblée et vise essentiellement des particuliers, des entreprises, des administrations et diverses institutions.

Cette découverte pourrait relancer les théories selon lesquelles certains pays auraient déployé un arsenal d'armes informatiques. Kaspersky Lab s'inquiète : "Si Flame a progressé dans l'ombre pendant cinq ans, la seule conclusion logique est qu'il y a d'autres opérations en cours dont nous ne savons rien".

Néanmoins, l'Iran affirme avoir produit un antivirus capable d'identifier et neutraliser Flame. Un communiqué annonce que cet antivirus a été mis à la disposition des organes et des administrations qui souhaitent l'utiliser, sans donner de détails. Il n'est pas donc pas possible, pour le moment, de savoir quels dégâts le virus a pu faire en Iran.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS