Cure d'austérité pour le gouvernement. Aventis lance un nouveau recours juridique. La Poste améliore sa rentabilité. La Caisse des Dépôts, gardien des missions d'intérêt général...

Partager

Cure d'austérité pour le gouvernement. Le ministre des Finances demande des économies. En plus des 4 milliards d'euros de crédits 2004 gelés, il décide de mettre en réserve 3 milliards de reports non consommés en 2003. L'objectif est de stabiliser les dépenses de l'Etat, mais sans toutefois renoncer aux priorités de l'Elysée, remarquent La Tribune et Les Echos. La pression va être mise sur les ministères dépensiers, afin de s'engager sur le voie d'une norme de progression zéro des dépenses de l'Etat.

Aventis lance un nouveau recours juridique. Après les deux premiers, contre la recevabilité de l'offre de Sanofi, et contre le visa accordé par l'Autorité des Marchés Financiers, le groupe dirigé par Igor Landau, a déposé une nouvelle plainte aux Etats-Unis, relève La Tribune. Celle-ci vise à faire établir que les documents publiés par le laboratoire français contreviennent aux obligations légales. Le lancement de cette procédure peut soit entraîner une demande de compléments d'informations, soit une suspension de l'offre américaine.

La Poste améliore sa rentabilité. L'entreprise publique affiche des bénéfices en nette hausse, multipliés par six en 2003, à 202 millions d'euros, note La Tribune. Le chiffre d'affaires est en progression de 4 %, à 18 milliards. La moitié de cette croissance provient de l'activité courrier, qui a profité de la hausse des tarifs postaux. Mais la prochaine ouverture à la concurrence de ce secteur, va imposer à La Poste des efforts de productivité et de qualité afin de se hisser au niveau des allemands ou des néerlandais. L'objectif est notamment d'arriver à 90 % d'automatisation du tri du courrier. Par contre, le projet de banque postale suscite toujours autant d'hostilité de la part des syndicats.

La Caisse des Dépôts, gardien des missions d'intérêt général. Gestion de l'épargne, financement du logement social, renforcement des fonds propres des PME, politique de la ville et rénovation urbaine, financement des infrastructures, celles-ci sont multiples et demandent une institution financière solide. Dans un entretien à La Tribune, Francis Mayer, directeur général de la Caisse des Dépôts et consignations, réaffirme les grandes orientations. Il confirme son intérêts pour une introduction en bourse, et justifie les interventions au chevet d'entreprises en difficultés, en cas d'enjeu national.

Les retraites privées sur les rails. Le premier ministre devrait signer dans les prochains jours, le décret officialisant la création des fonds de pension à la française, indique Les Echos. Le PERP, avec son avantage fiscal à l'entrée, mais avec un blocage de l'épargne sur 25 ans et la sortie en rente obligatoire, celle-ci étant de surcroît fiscalisée, va-t-il séduire les français et concurrencer les plans d'assurance-vie ? Les banquiers et les assureurs, rendus prudents par les exemples étrangers, tablent sur un déploiement progressif avec une collecte autour d'un milliard d'euros cette année.

Bientôt un nouveau patron chez Saint-Gobain. Au terme d'un processus qui a duré plus d'un an, le groupe verrier et de matériaux de construction a nommé un nouveau directeur général délégué, le numéro deux de fait, qui devrait succéder à Jean-louis Beffa en 2007. Les Echos dressent un portrait de Christian Streiff, âgé d'à peine cinquante ans, inconnu du grand public, ni polytechnicien, ni énarque, mais ayant réalisé toute sa carrière dans la maison.

GM optimiste, malgré une baisse de ses résultats. Le constructeur américain a enregistré un bénéfice net de 1,28 milliard de dollars au premier trimestre en recul de 14 % par rapport à l'année dernière. Le chiffre d'affaires a un peu progressé à près de 48 milliards. Selon le Wall Street journal, la forte concurrence et la guerre des rabais en Amérique du Nord et en Europe, et des problèmes de qualité aux Etats-Unis, sont responsables de cette baisse. General motors a même ralenti sa production de 7 % pour résorber les Stocks. Pour autant le numéro un mondial compte réaliser une bonne année, avec de bonnes performances des ventes en Asie et en Amérique latine notamment, et la bonne tenue de sa branche financière.

Didier RAGU

A demain !

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS