Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Cupori et KME AG s'allient pour créer un géant européen du cuivre

, , , ,

Publié le

Le groupe finlandais European Copper Tubes (ECT), maison mère de Cupori, leader du tube de cuivre dans les pays nordiques, et la holding italienne KME AG ont mis en oeuvre l’accord signé fin décembre concernant l’achat de 60% du capital de la société française KME France.


Crédit KME - Fonderie KME Givet - Touret de tubes industriel.

L'accord entre KME et Cupori pour le rachat de KME France, signé fin décembre et mis en oeuvre le 2 mars, donne naissance à un acteur industriel européen de premier rang dans les activités des tubes et des barres de cuivre, grâce au développement de nouvelles synergies sur le savoir-faire, la recherche et le développement. Cet accord, limité aux usines françaises de Givet à Fromelennes (Ardennes) et de Niederbruck (Bas-Rhin) et à leurs activités respectives dans les tubes et les barres de cuivre, englobe aussi l’activité tubes de l’usine italienne de Serravalle Scrivia, une division de KME Italy SPA, et l'unité finlandaise de Pori qui appartient à Cupori.

Pour financer la restructuration et les besoins de développement de la future société, présidée par Mirko Kovats, les partenaires ont procédé à une augmentation de capital de 10 millions d’euros. Le groupe KME, qui conserve 40% de KME France SAS, a abondé au prorata de sa participation cette augmentation de capital.

Un acteur européen de taille critique

Ce nouvel acteur industriel atteint la taille critique pour adresser le marché européen dans son ensemble. Avec deux implantations en France, une implantation en Italie et une en Finlande, forte de plus de 600 salariés et d’un chiffre d’affaires annuel consolidé d’environ 270 millions d’euros, la nouvelle société, qui n'a pas encore été baptisée, s’appuiera sur des synergies industrielles avec Cupori OY pour répondre aux besoins de tous les marchés européens et en conquérir de nouveaux.

Les quatre sites du nouveau groupe ainsi créé ont vocation à être pérennisés et à se développer. Ces sites stratégiques mobilisent des années d'expérience dans la métallurgie du cuivre, comme à Givet et Niederbruck où ce métal est travaillé depuis plus de deux siècles. Prochaine étape: l’adoption dans les prochaines semaines d’un nouveau nom commercial pour la société KME France SAS. Il se chuchote qu'elle pourrait reprendre le patronyme historique de Tréfimetaux, abandonné en 2007.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle