Cuivre Marché confus

Partager

Cuivre Marché confus



Les cours du cuivre ont clôturé la semaine à 2 840 dollars la tonne, le plus haut niveau depuis avril. Les opérateurs ont expliqué que les craintes liées aux exportations chinoises vers Singapour avaient pesé sur les cours depuis cette annonce. Les derniers chiffres des stocks du LME montrent que les quantités de métal vendues par Pékin ne sont pas aussi importantes que prévu. Selon Lawrence Eagles, analyste pour GNI Resarch, ces ventes devraient générer 560 millions de dollars qui serviront à l'importation de denrées.

Cobalt Offre en hausse



Des experts prévoient que l'offre en cobalt devrait s'améliorer cette année. Tout dépendra de l'attitude de la Russie et du stock stratégique américain (DLA). La première devrait livrer au marché 5 300 tonnes de métal bleu, alors que le DLA s'est engagé à ne vendre que 1 815 tonnes en 1995. Sur 12 000 tonnes de production addition-nelles identifiées par les mineurs, et qui pourraient être mises en oeuvre d'ici à l'an 2000, ces mêmes experts estiment que 4 400 tonnes seront mises en production afin que soit évitée l'émergence d'une offre excédentaire.

Sucre Vers un excédent



Selon l'Organisation internationale du sucre (OIS), la production mondiale de sucre devrait dépasser de 390 000 tonnes la consommation mondiale au cours de la saison 1994-1995 (septembre à août). Il s'agit là d'un retournement spectaculaire de tendance puisque, au début de la saison, l'OIS prévoyait un déficit de production de 2 millions de tonnes. Quant aux cours, l'organisation estime qu'ils pourraient se maintenir au niveau actuel, même si l'on ne peut écarter des risques de chute, faute d'achats importants.

Biens intermédiaires Accélération



Avec 3,2 % d'augmentation au premier trimestre, les prix des biens intermédiaires, dorénavant présentés en référence 100 en 1990 (voir tableau B45 en page 129), poursuivent leur hausse amorcée en 1994. Ils retrouvent leur niveau de mi-1989. La baisse des cinq dernières années est ainsi effacée. Au premier trimestre, l'augmentation la plus forte concerne les prix des produits chimiques de base (+ 8 % et 19,3 % sur un an), tirés comme au trimestre précédent par la hausse de 10,8 % de la chimie organique (+ 29,1 % sur un an).





USINE NOUVELLE N°2505

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS