Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

CSG, Cotisations... Estimez votre gain de salaire en 2018 grâce à notre simulateur

Arnaud Dumas ,

Publié le , mis à jour le 31/01/2018 À 08H12

Les baisses de cotisations sociales sur le salaire entrent en vigueur en deux temps, d’abord au mois de janvier, puis au mois d’octobre. L’Usine Nouvelle vous propose d'estimer le gain réalisé sur votre salaire.

CSG, Cotisations... Estimez votre gain de salaire en 2018 grâce à notre simulateur

Le net de la feuille de paie du mois de janvier sera légèrement différent de celui du mois précédent. Les mesures du gouvernement pour améliorer le pouvoir d’achat des salariés entrent en vigueur ce mois-ci et se traduisent concrètement sur le salaire net.

La loi de finances pour 2018 a acté la suppression à partir du 1er janvier 2018 de la cotisation salariale d’assurance maladie (0,75 % du salaire brut) et la réduction de la cotisation salariale d’assurance chômage (de 2,40 % à 0,95 % du salaire brut). Au 1er octobre 2018, la cotisation chômage disparaîtra complètement, permettant un nouveau gain de pouvoir d’achat pour le salarié.

Hausse de la CSG

Ces baisses de cotisation sont toutefois modérées par la hausse de la Contribution sociale généralisée de 1,7 %. La CSG déductible passera donc de 5,1 % à 6,8 %. Au total, pour une personne payée au Smic (1498,47 euros), le gain sur le salaire net sera d’environ 7,50 euros mensuels à partir du 1er janvier et de 21,70 euros à partir du 1er octobre. A noter que le Smic a également été revalorisé au 1er janvier de +1,24 %, il est passé de 1480,27 euros à 1498,47 euros.

En parallèle, le gouvernement a décidé de généraliser la clarification de la feuille de paie. Celle-ci a déjà eu lieu depuis l’année dernière pour les entreprises de plus de 300 salariés. "C’est une clarification d’affichage, remarque Sylvain Berthier, expert RH chez Ayming, le cabinet de consultant. On affiche par bloc de prestation en regroupant des lignes, mais les calculs restent les mêmes."

Les effets modérés de la clarification

Selon le cabinet de consultant, de nombreux services paie conserveront les deux fiches de paie, ancienne et nouvelle formule. "La plupart des entreprises préfèrent conserver aussi le bulletin détaillé pour faire leurs contrôles de paie", explique Murielle Habrard, la directrice du département performance paie d'Ayming.

Les intitulés des rubriques sont plus clairs et certaines contributions sont fusionnées. Le nouveau bulletin de paie ne devra plus dépasser une page. Les entreprises s’y retrouveront-elles ? Selon une enquête effectuée par Ayming ayant déjà mis en œuvre le nouveau bulletin de paie en 2017, 70 % des DRH estiment ne pas avoir vu d’incidence sur le coût de la gestion de la paie avec cette simplification. De même, 70 % disent ne pas avoir reçu moins d’interrogations de la part des salariés sur leur fiche de paie.

 

 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle