Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Crouzet Aerospace et Kavlico font cause commune et investissent

, , ,

Publié le

La PME de Valence (Drôme) et le californien sont désormais réunis au sein d'une division commerciale commune destinée à accroître leurs parts de marché dans l'aéronautique. Un marché dont les perspectives de développement impliquent également d'importants investissements sur le site valentinois.

Crouzet Aerospace et Kavlico font cause commune et investissent
Vue de l'atelier de production du site de Crouzet à Valence
© F. Rolland - Usine Nouvelle

Bien qu'elles appartiennent toutes les deux au groupe CST (Customs Sensors & Technologies) depuis plusieurs années, qu'elles évoluent sur les mêmes marchés avec des produits non pas concurrents mais complémentaires, les entités Crouzet Aerospace et Kavlico Positions & Force Sensors étaient, jusqu'à présent, totalement indépendantes l'une de l'autre. Chacune, au nom de la proximité avec ses clients avionneurs et équipementiers privilégiant les marchés locaux : l'Europe pour Crouzet Aerospace depuis ses sites de Valence (Drôme) et de Casablanca (Maroc) et le marché américain pour Kavlico depuis sa base californienne de Moopark et son usine mexicaine basée, elle, à Tijuana.

Depuis le 1er avril, la création d'une division commune au sein de laquelle les deux entités ont été réunies est venue corriger cette "anomalie". Baptisée "Switches, Position & Protection", cette division qui représente un chiffre d'affaire de 110 millions de dollars (85 millions d'euros), regroupe les activités des deux marques avec quatre lignes de produits : des capteurs de force et de position (linéaires et rotatifs) électromécaniques et électroniques, des systèmes de protection et de distribution électrique et des équipements de cockpit tels que des poignées d'hélicoptères et des volants.

Dirigée depuis Valence par David Arragon, cette division permet aux deux entités de devenir, commercialement parlant, un seul et même acteur sous la bannière CST Aerospace et ainsi, de viser le marché mondial, les équipes commerciales étant désormais en mesure de proposer l'ensemble de la gamme à leurs clients et à leurs prospects respectifs où qu'ils se situent et qu'ils soient civils ou militaires.

Cette évolution sera particulièrement visible lors du prochain salon du Bourget, lequel sera également mis à profit pour présenter plusieurs nouveautés : des capteurs de proximité avec électronique déportée, une nouvelle gamme de disjoncteurs électroniques et des commandes de vol réalisées avec des matériaux composites.

Pour accompagner le développement de ses marchés, le site de Valence - où évoluent près de 400 personnes dont 275 en production - va également bénéficier d'un programme d'investissement de près de 3 millions d'euros en 2013. Cette enveloppe va être mise à profit pour réorganiser les ateliers selon le principe du lean manufacturing mais aussi pour changer une presse de surmoulage et refaire des moules. Objectif recherché : augmenter les flux de production tout en préservant la qualité et les délais de livraison en s'inspirant de ce qui se fait dans l'automobile.

Frédéric Rolland

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle