Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Crométal sous drapeau américain

Publié le

L'acquisition du « champion des plaques d'égout » par East Jordan Iron Works donne naissance à un groupe d'envergure mondiale, leader sur le marché des dispositifs de couverture de voirie et de réseaux enterrés.

La famille Cromback met un terme à son aventure industrielle dans Crométal. Les actionnaires de ce groupe, discret bien que coté, ont cédé la semaine dernière leurs parts au groupe familial américain originaire du Michigan, East Jordan Iron Works (EJIW), pour 70,5 millions d'euros. L'opération touche les fabricants de dispositifs de couverture pour voirie Norinco et FMC, autour desquels Crométal s'était recentré.

Avec Norinco, et sa filiale de production Norfond, implantée à Saint-Crépin (Somme), c'est un petit joyau de la fonderie française qui passe sous pavillon américain : très internationalisée, exploitant une usine considérée comme « modèle » par la profession, la société, concurrente notamment de Saint-Gobain PAM, jouit d'une rentabilité enviable. En 2003, son résultat net s'est élevé à 7,1 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 102,4 millions.

La vente s'inscrit dans un contexte concurrentiel marqué par les coups de boutoir des fondeurs chinois. « Ils se sont arrogés près de 30 % du marché européen en six ans », lance Bruno Turbat, président de Norinco. Le nouveau groupe aura davantage de moyens pour riposter. « Avec l'ouverture des marchés, Norinco avait besoin de se positionner de manière mondiale, justifie Bruno Cromback. La vente à East Jordan apporte une solution industrielle totalement cohérente avec ce projet. » Si EJIW, qui exploite 7 usines, est surtout présent aux Etats-Unis, Norinco exporte la moitié de son chiffre d'affaires et détient de solides positions en Europe. Le Français apporte, en outre, une usine en Chine, à Wuxi, qui démarrera courant décembre.

Les deux groupes ne sont pas inconnus l'un à l'autre : Cavanagh, une filiale de EJIW en Irlande, importe les produits de Norinco. Et, fait qui a favorisé leur rapprochement, possèdent en commun une culture familiale. Géré par la quatrième génération d'actionnaires, le nouveau leader mondial cultive la discrétion. Et ne communique aucun chiffre.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle