Croissance verte : l’heure des premiers emplois

A quelques jours d’une conférence nationale sur les métiers de la croissance verte, le Pôle Emploi identifie 16 000 offres disponibles.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Croissance verte : l’heure des premiers emplois

Oui, la croissance verte existe. Non, les emplois créés n'ont rien de révolutionnaires. C'est ce qui ressort de la publication par le ministère de l'écologie d'une liste de 16 000 postes « immédiatement disponibles » identifiés par le Pôle Emploi comme étant liés à l'environnement. Secrétaire d’Etat chargée des technologies vertes, Valérie Létard, considère que ces résultats sont dopés par les lois Grenelle puisque le panel de métiers retenus était jusqu’alors estimé à 14 000 postes « en moyenne » par le Pôle emploi.

Les métiers du bâtiment et de la rénovation thermique sont les plus représentés (11 000 offres), loin devant les « métiers spécifiquement dédiés à l’environnement » (2 300 offres). Interrogée sur RTL, Valérie Létard rappelait hier que 600 000 emplois verts pourraient être créés à l’horizon 2020, mais que l’enjeu était désormais de mettre en adéquation l’offre et la demande en misant sur la formation. « On a bien du mal à trouver des artisans dont les salariés sont aujourd’hui qualifiés pour poser des panneaux photovoltaïques », a-t-elle illustré. Elle insistait par ailleurs sur la nécessaire évolution de certains métiers. Jugeant par exemple que les couvreurs devaient désormais avoir des notions d’électricités et la capacité à accompagner le client dans ses démarches de recherche de financement.

Olivier Descamps

Retrouvez une interview de Valérie Létard dans le prochain numéro de L’Usine Nouvelle.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS