Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Croissance timide en avril sur le marché automobile français

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) a publié les chiffres des immatriculations de voitures particulières neuves en France pour avril 2019 le 1er mai. Le marché voit ses livraisons augmenter de 0,43% par rapport à avril 2018 avec 188 197 immatriculations.

Croissance timide en avril sur le marché automobile français
PSA a tiré le marché automobile français en avril 2019.
© Dominique Pizzalla - PSA

Ça s’en va et ça revient… Après un mois de février en hausse et un mois de mars en repli, le marché français des voitures particulières neuves renoue avec la croissance. En avril, il a enregistré une petite progression de 0,43% (par rapport à avril 2018) pour 188 197 véhicules immatriculés. Sur les quatre premiers mois de 2019, le marché présente une baisse de 0,36% pour 747 535 immatriculations, selon les chiffres publiés mercredi 1er mai par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

PSA tire le marché français

En avril, PSA a vu ses ventes augmenter de 6,7% sur un an avec 64 561 livraisons. Le premier constructeur du marché français, avec une part de 34,3%, profite d’une belle performance de Citroën (+28,7% pour 21 875 immatriculations) et d’Opel (+5% pour 6622 véhicules) malgré des replis pour les marques Peugeot (-1,3%, 34 116 unités) et DS, toujours en difficulté (-25,9%, 1948 unités).

Le groupe Renault continue de voir ses ventes diminuer. Elles ont baissé de 7,5% en avril avec 44 349 voitures particulières écoulées. Le groupe français est pénalisé par ses deux marques Renault (-6,5% pour 31 515 livraisons) et Dacia (-11,4% pour 12 501 unités). Sa part de marché diminue légèrement à 23,6%.

Croissance chez les constructeurs allemands

La croissance de Volkswagen se renforce. Le premier importateur du marché avec une part de 12,9% enregistre une progression de 7% pour 24 357 immatriculations. Le groupe allemand est soutenu par les performances de plusieurs marques : +1,9% pour Volkswagen (12 676 unités), +2% pour Audi (5043 unités), +14,1% pour Skoda (3007 unités) et surtout +39,2% pour Seat (3260 unités). Porsche est un peu plus en souffrance avec 352 voitures mises sur les routes, soit une diminution de 7,4% par rapport à avril 2018.

Toujours chez les entreprises allemandes, BMW renoue avec la croissance et voit ses ventes augmenter de 12,8%, soit 7408 immatriculations, pour une part de marché de 3,9%. La marque éponyme connaît en effet une belle performance avec 5037 livraisons (+10,1%). La marque Mini enregistre quant à elle une hausse de 19% pour 2371 unités.

Même constat chez Daimler qui immatricule 6054 voitures particulières, soit 14% de plus qu’en avril 2018.

Les livraisons de Toyota progressent

Dans une moindre mesure, Toyota voit ses ventes augmenter de 2,9% pour 8893 unités. La part de marché du groupe se stabilise à 4,7%. Le groupe japonais profite des croissances de Toyota (+1,9%, 8222 unités) et de Lexus (+16,9%, 671 unités).

On observe des replis plus marqués chez Fiat Chrysler Automobiles FCA qui immatricule 7770 voitures, en baisse de 13,8%. De la même manière, Ford voit ses livraisons diminuer de 14% avec 6372 immatriculations. Même dégringolade chez Nissan (-28,7%, 3335 unités).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle