Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Criteo affiche sa réussite dans son nouveau siège parisien

, ,

Publié le

Croissance oblige, la start-up française Criteo, spécialiste du ciblage publicitaire en ligne, emménage dans 10 000 m2 à Paris. La société comptera 850 employés pour un chiffre d'affaires de 400 millions d’euros fin 2012.

Criteo affiche sa réussite dans son nouveau siège parisien © Criteo

Les entreprises citées

"Dans trois, quatre ou cinq ans, je considère que ma mission sera réussie si j’inaugure plusieurs Criteo chaque semaine,  s’enthousiasme Fleur Pellerin, ministre en charge de l'Economie numérique. Le redressement productif passe essentiellement par le soutien à des entreprises comme celle-ci."

La ministre des PME, de l’innovation et de l’économie numérique a tenu à venir saluer en personne la jeune pousse qui inaugurait hier soir, 27 juin, son nouveau siège social. CriteoLabsII est un imposant bâtiment de 10 000 m2, rue Blanche à Paris 9e. Pour une start-up du numérique, née en 2005, on est proche de l’exploit. Parmi les proches voisins, le géant Google, installé depuis fin 2011 à quelques pas de là rue de Londres, dans son GooglePlex parisien.

Criteo a développé une offre de ciblage de la publicité en ligne fondé sur l'analyse de la navigation des internautes. Un outil qui multiplie par huit, selon lui, le taux de clic sur les bannières publicitaires. De quoi séduire 2000 clients dans le monde sur les trois dernières années, parmi lesquels la Redoute, les 3 suisses, Cdiscount, Pixmania, la Fnac, PriceMinister, The PhoneHouse, The Guardian, Sky Media, etc.

250 nouveaux employés

Sept ans après sa création, la société compte déjà 600 employés et veut en embaucher 250 autres dans le monde avant la fin de l’année ! 80% de son chiffre d'affaires (200 millions d’euros en 2011 et 400 millions d’euros prévus en 2012) est réalisé hors de France. La société a des bureaux dans 15 pays, dont quatre aux USA. Mais c’est en France que se situe la grande majorité de ses équipes de R&D. Il faut dire que Jean-Baptiste Rudelle, PDG et l’un des trois fondateurs de Criteo, est un fervent supporter de son pays d’origine. Là où nombreux sont ceux qui se plaignent de la fiscalité et du droit du travail, lui voit un paradis de l’innovation. En particulier pour le numérique. "On ne parle pas assez souvent du retour des cerveaux vers notre pays", note d’ailleurs de son côté Jean-Louis Missika, membre du Conseil du Paris et adjoint au maire de Paris chargé de l'innovation, de la recherche et des universités. Les deux autres co-fondateurs de Criteo, Franck Le Ouay et Romain Nicolli, ingénieurs informatiques de l'Ecole de Mines, ont passés plusieurs années à la R&D de Microsoft aux USA avant de rentrés pour monter leur propre structure.

L’entreprise aurait d’ailleurs pu choisir la Silicon Valley, ce territoire californien dans lequel grandit tout ce qui compte en matière d’innovation numérique. Jean-Baptiste Rudelle vient d’y passer 4 ans là-bas, à Palo Alto, pour développer l’activité américaine. Il a réussi, puisque les USA sont en passe de devenir son plus gros marché. Mais « Born and raised in Paris », diraient les américains. C’est à Paris que Criteo est né et qu’il a grandi. Et c’est là, à sa nouvelle adresse parisienne, que Jean-Baptiste Rudelle est rentré pour gérer sa croissance.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle