Quotidien des Usines

Cristal Union agrandit ses installations de Bazancourt

, , , ,

Publié le

Le groupe coopératif sucrier Cristal Union vient de terminer la construction d’un centre logistique à Bazancourt (Marne) et a engagé l’extension de son unité de conditionnement, pour rapatrier les activités de l’usine de Sermaize (Marne), qui devrait fermer.

Cristal Union agrandit ses installations de Bazancourt
Usine Cristal Union de Bazancourt (Marne)
© Cristal Union

Les entreprises citées

Cristal Union, le cinquième groupe sucrier européen, connu pour sa marque Daddy, qui revendique la première place du sucre de bouche en France, devant Beghin Say (Tereos), vient d’investir 38,2 millions d’euros sur son site de Bazancourt (Marne). Au programme : la construction d’une plate-forme logistique ou magasin de grande hauteur (MGH) de 3 000 mètres carrés, entièrement automatisée et une extension de 5 500 mètres carrés du site de conditionnement.

"Le centre de logistique va nous permettre d’arrêter les stockages externalisés et d’avoir les produits aux pieds de l’usine, pour éviter les rupture de charges", a expliqué à L'Usine nouvelle Maurice Lombard, le directeur industriel de Cristal Union. Le groupe a fait appel à la société Mecalux, spécialisée dans les rayonnages métalliques, pour permettre le stockage de 13 000 palettes et "100 mouvements de palettes par heure".

Le MGH, qui a coûté 15,3 millions d’euros, devrait être 100 % opérationnel au cours des prochaines semaines. "Nous sommes les premiers dans le sucre à avoir un système logistique aussi rapide et complet", s'est félicité Maurice Lombard.

Extension de l’unité de conditionnement

Parallèlement, l’usine actuelle de conditionnement va être modernisée et agrandie, avec un nouveau bâtiment qui sera achevé en octobre. "Nous allons rapatrier la production de l’usine de Sermaize (Marne) qui va être fermée", a expliqué Alain Commissaire, le directeur général de Cristal Union. Cette fermeture ne devrait pas donner lieu à des licenciements, l'effectif actuel étant de 62 salariés, en raison de transferts à Bazancourt et d’aménagements de fins de carrière.

L’extension du site devrait permettre de passer de 50 000 tonnes de sucres conditionnés par an sous les marques Daddy ou Erstein, à 65 000 tonnes. Le nouveau site sera l’occasion d’automatiser certaines lignes de conditionnement actuelles, de rationaliser les flux dans l’atelier et d’installer de nouvelles lignes de conditionnement.

Le nombre de lignes, passera, de 12 actuellement à 18, dont 3 venant de Sermaize. Dans le même temps, le nombre de salariés sur l’atelier devrait atteindre 150 à 160 personnes, contre 90 aujourd’hui. Au total, le coût de l’extension et de la modernisation des ateliers de conditionnement et le transfert des activités de Sermaize devrait avoisiner 20,5 millions d’euros.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte