Crise moyenne au Mondial

Crise ? Quelle crise ?  Avec 1,433 million de visiteurs, le Mondial de l'Automobile a battu son record d'affluence pour son édition 2008 clôturée hier soir et suscité du côté des constructeurs des commentaires positifs sur le nombre de contacts pris durant ces deux semaines. La fédération automobile, le CCFA, lui-même se félicite de la hausse du nombre de contacts pris par jour, soit environ 1000 par grand constructeur. Soit un tiers de plus qu'en 2006, preuve s'il en est du moral des ménages, au beau fixe.

Partager

Devant ces satisfecit, justifiés, les constructeurs, à l'instar de Citroën remarquent une descente en gamme très prononcée des consommateurs, petites voitures par chères, voitures low-cost ou à l'inverse une montée en gamme. Avec comme résultat un délaissement des modèles du segment intermédiaire. L'interprétation de cette tendance, qui demandera confirmation chiffrée, peut être hasardeuse. La plus évidente, une fracture sociale plus prononcée avec une baisse du pouvoir d'achat des classes moyennes. Une autre plus nuancée, mais corrélative : une désaffection des Français pour les berlines non soumises au bonus, typiquement les modèles du segment intermédiaire. Enfin, une troisième interprétation possible, une désaffection pour les modèles « tièdes » au profit d'une voiture « bobo » de type Logan ou Dacia ; voire Mini et FIAT 500 pour les bobos fortunés, tandis que les amoureux des belles berlines, pour qui cela reste un plaisir statutaire, privilégient le haut de gamme au confort personnalisé et au malus avéré. Les mêmes qui ont raté leur achat avant la mise en place de cette taxe. Une analyse a posteriori fournira sans doute une réponse plus circonstanciée, en espérant que ce ne soit pas la plus anxiogène qui émerge.

Seule notre, légèrement positive alors que les lignes de productions s'arrêtent les unes après les autres, selon les constructeurs " Le mondial dynamise toujours les ventes sur le trimestre suivant le salon", sur un marché en baisse de - 8,2% en septembre, totute embelllie, aussi légère soit-elle, est la bienvenue.

Fabrice Frossard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS