Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Cree vend son éclairage pour se recentrer sur les puces

Ridha Loukil , , ,

Publié le

L’américain Cree cède son activité dans l’éclairage LED à son compatriote Ideal Industries. Une opération qui s’inscrit dans une stratégie de recentrage sur les puces en carbure de silicium et nitrure de gallium.  

Cree vend son éclairage pour se recentrer sur les puces
L'éclairage LED de Cree utilisé dans l'agriculture
© Cree

L’électronicien américain Cree, qui compte 6 800 personnes dans le monde, va se délester de son éclairage à LED. Il a conclu un accord pour céder cette activité à son compatriote Ideal Industries. La transaction se monte à environ 310 millions de dollars. Elle s’inscrit dans une stratégie de recentrage sur les substrats et composants électronique de puissance en carbure de silicium et nitrure de gallium dont il est le plus grand spécialiste mondial.

Dans le rouge depuis 2015

Sur le dernier exercice fiscal clos en juin 2018, l’éclairage représente un chiffre d’affaires plat d’environ 700 millions de dollars sur un chiffre d’affaires total de 1,5 milliard de dollars. Des trois activités de l’entreprise, elle constitue celle la moins performante et la moins prometteuse, avec un une perspective de croissance nulle et une marge brute de seulement 28%. C’est pourquoi Cree se trouve dans le rouge depuis 2015.

En s’en séparant, l’entreprise, basée à Durham, en Caroline du Nord, mise sur ses LED de puissance et surtout sur ses puces en carbure de silicium et nitrure de gallium. De 2017 à 2022, elle voit l’activité dans l’éclairage passer de 550 millions de dollars à 800 millions de dollars et celle le carbure de silicium et nitrure de gallium de 221 millions de dollars à 850 millions de dollars.

N°1 du carbure de silicium

Cree revendique la place de numéro un mondial des substrats de carbure de silicium, numéro un des composants de puissance en carbure de silicium et numéro deux des composants radiofréquences en nitrure de gallium. Une allégation confirmée à L'Usine Nouvelle par le cabinet IHS Markit. Rien que dans les substrats de carbure de silicium, il dispose de contrats de fourniture d’un montant de 500 millions de dollars pour plusieurs fabricants de puces, dont l’allemand Infineon Technologies et le franco-italien STMicroelectronics.

Le maintien de l'activité de LED de puissance a du sens, puisque ces composants optoélectroniques sont réalisés par Cree en nitrure de gallium sur substrat de carbure de silicium, un procédé considéré comme plus performant que celui du nitrure de gallium sur substrat de silicium classique.

Selon le cabinet Yole Développement, le marché mondial des substrats de carbure de silicium devait passer de 56 millions de dollars en 2017 à 1,2 milliard de dollars en 2022, tandis que celui des puces en carbure de silicium de 280 millions de dollars à 5 milliards de dollars et celui des puces en nitrure de gallium de 384 millions de dollars et 1,1 milliard de dollars sur la même période.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle