Credit Suisse prévoit un avenir difficile, le titre chute

par Joshua Franklin et Anjuli Davies
Credit Suisse prévoit un avenir difficile, le titre chute
Credit Suisse a fait état jeudi d'un bénéfice net inattendu au titre du troisième trimestre, à 41 millions de francs suisses (38 millions d'euros), tout en relevant de 357 millions ses provisions pour litiges, principalement en lien avec des dossiers relatifs à la commercialisation de titres adossés à des prêts immobiliers. /Photo prise le 9 mars 2016/REUTERS/Stefano Rellandini

ZURICH (Reuters) - Credit Suisse a fait état jeudi d'un bénéfice net inattendu au titre du troisième trimestre, grâce surtout à des cessions immobilières et des réductions de coûts.

Selon le directeur général Tidjane Thiam, les perspectives restent compliquées pour la deuxième banque suisse.

A la suite de ces annonces, le titre, annoncé en hausse dans des échanges d'avant-Bourse, perdait vers 10h00 GMT 4,98% à 12,60 francs suisses, accusant l'une des plus fortes baisse de l'indice large Stoxx 600, alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes avançait de 1,66%

Ce recul porte à près de 42% le repli de l'action Credit Suisse depuis le début de l'année, contre -19% pour l'indice bancaire sur la période, la plus mauvaise performance sectorielle à ce stade de 2016.

Sur les trois mois à fin septembre, Credit Suisse a dégagé un bénéfice net de 41 millions de francs suisses (38 millions d'euros), alors que les analystes financiers interrogés par Reuters avaient prévu en moyenne une perte de 120 millions de francs.

La banque a précisé avoir dégagé un gain exceptionnel de 346 millions de francs tiré de la vente d'actifs immobiliers, ajoutant avoir réduit les coûts au cours du troisième trimestre.

Credit a par ailleurs relevé de 357 millions ses provisions pour litiges, principalement en lien avec des dossiers relatifs à la commercialisation de titres adossés à des prêts immobiliers.

La période avril-juin s'était également soldée par un bénéfice inattendu, mais les performances de Credit Suisse ne semblent guère convaincre les investisseurs qui, dans leur ensemble, soutiennent la réorganisation entreprise par Tidjane Thiam, à la tête de la banque en juillet 2015.

"Les performances en termes de revenus dans "Global Markets" (qui regroupe les activités de banque d'investissement) et dans la gestion de fortune internationale sont inférieures au consensus (...)", estiment les analystes de JPMorgan dans une note soulignant également les incertitudes liés aux risques juridiques.

INCERTITUDES

Tidjane Thiam, qui entend orienter Credit Suisse davantage vers la gestion de fortune et moins vers la banque d'investissement, a averti que les incertitudes géopolitiques et macroéconomiques pèseraient sur les trimestres à venir.

"(...) Nous pensons que l'activité de marché va continuer à être influencée par des incertitudes géopolitiques et macroéconomiques au cours des trimestres à venir (...)", déclare le directeur général de la banque, cité dans un communiqué.

Ce dernier a en outre a annoncé qu'il ferait un état des lieux sur le programme d'économies en cours lors d'une journée investisseurs en décembre. En mars, Credit Suisse avait annoncé 800 millions de francs d'économies supplémentaires, ainsi qu'une nouvelle réduction de la voilure de sa banque d'investissement.

La banque a réduit ses effectifs de 5.400 depuis le début de l'année, l'objectif étant d'arriver à 6.000 sur l'ensemble de 2016.

Malgré ces réductions, d'un trimestre à l'autre, les effectifs totaux sont passés de 47.180 à fin juin à 47.690 à fin septembre.

"Le troisième trimestre est traditionnellement caractérisé par une hausse des embauches avec l'arrivée de nouveaux diplômés et de stagiaires. C'est une tendance saisonnière (...)", a noté à ce sujet le directeur financier David Mathers, ajoutant que la banque restait determinée à réduire ses effectifs.

Le 27 septembre, Tidjane Thiam s'était montré réservé sur les résultats du troisième trimestre, évoquant alors une diminution du nombre de transactions, des déclarations qui avaient entrainé un recul de plus de 3% de l'action ce jour-là.

Le lendemain, estimant que Credit Suisse étant relativement bien positionné pour encaisser les conséquences de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne, il avait apporté une sorte de correctif à ses propos, disant anticiper un troisième trimestre "acceptable".

Les activités banque d'investissement de Credit Suisse ont enregistré des revenus nets de 2,4 milliards de francs suisses, soit une baisse de 6,5% par rapport au troisième trimestre 2015.

Les trois divisions de gestion de fortune de la banque ont enregistré un afflux net d'argent frais - un indicateur volatile mais important des bénéfices futurs - de 9,2 milliards de francs.

Au troisième trimestre, le ratio de capital Tier 1 - mesure clé de la solvabilité d'une banque - s'est établi à 12%, contre 11,8% au trimestre précédent. Credit Suisse s'était fixé comme objectif un niveau compris entre 11% et 12% pour 2016.

L'augmentation de 357 millions de francs suisses des provisions pour litiges intervient une semaine après qu'UBS a augmenté les siennes de plus de 400 millions de dollars (358 millions d'euros) en raison de dossiers en cours aux Etats-Unis liés à des prêts immobiliers titrisés (RMBS).

(Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS