Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Credit Suisse critiqué par un proxy pour un bonus "injustifié" au DG

Publié le

ZURICH (Reuters) - Les actionnaires de Credit Suisse devraient voter contre le rapport de la banque sur la rémunération de ses dirigeants lors de l'assemblée générale annuelle du 26 avril, a recommandé l'agence en conseil de vote (proxy) Glass Lewis en invoquant une "augmentation injustifiée de la prime du directeur général" Tidjane Thiam.

Credit Suisse critiqué par un proxy pour un bonus injustifié au DG
Les actionnaires de Credit Suisse devraient voter contre le rapport de la banque sur la rémunération de ses dirigeants lors de l'assemblée générale annuelle du 26 avril, a recommandé l'agence en conseil de vote (proxy) Glass Lewis. /Photo prise le 1er novembre 2018/REUTERS/Arnd Wiegmann
© ARND WIEGMANN

Les entreprises citées

A la barre de la deuxième plus grande banque suisse depuis 2015, Tidjane Thiam a perçu en 2018 une rémunération totale de 12,65 millions de francs suisses (11,26 millions d'euros), avec une prime incitative à court terme (STI) de 4,94 millions de francs.

En 2017, sa rémunération totale avait été de 9,7 millions de francs, dont 3,98 millions au titre de la STI.

"Nous sommes troublés par l'exercice immédiat par le conseil d'un pouvoir discrétionnaire croissant en augmentant les possibilités d'intéressement à court terme du directeur général pour le dernier exercice, ce qui apparaît comme une anticipation inutile d'une récompense pour des résultats futurs potentiels", écrit Glass Lewis dans un rapport reçu lundi par Reuters.

Le proxy suisse Ethos a également recommandé aux actionnaires de rejeter le rapport de rémunération.

Credit Suisse a renoué avec les bénéfices en 2018, pour la première fois depuis 2014. Il a expliqué que la hausse de rémunération reflétait un travail bien fait après une restructuration, des coûts et un virage stratégique vers une activité de gestion de patrimoine plus stable que celle de banque d'investissement, plus risquée.

"Nous prenons note des recommandations formulées", a déclaré la banque en réponse au rapport de Glass Lewis. "Credit Suisse respecte la démocratie actionnariale."

(John Miller et Oliver Hirt, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle