Crédit aux entreprises: encore cher

Partager

Crédit aux entreprises: encore cher









Baisse du taux de base bancaire



Il aura fallu aux banques près d'un mois pour suivre la baisse des taux directeurs de la Banque de France. C'est en fait le mouvement de repli des taux sur le marché monétaire qui les a décidées à ramener, à partir du 5 janvier, leur taux de base (TBB) à 7,95 %, après une diminution de 8,40 à 8,15 % en octobre dernier. Une prudence qui s'explique en partie par leur refinancement sur le marché, et donc par leur volonté de reconstituer leurs marges. Celles-ci avaient été laminées par l'envolée des taux à la suite des dernières crises monétaires et par l'impossibilité d'aligner le TBB à aussi haut niveau.



Mais coût toujours élevé



Certes, le taux de base bancaire est à son plus bas niveau depuis vingt ans. Pas question pour autant de pavoiser. Si l'on tient compte de la différence d'inflation, le prix de l'argent reste nettement plus élevé aujourd'hui qu'en 1973 (5 % de plus!). Par ailleurs, le TBB ne reflète pas la réalité des taux pratiqués aux guichets des banques. Certes, ceux-ci ont continué, malgré la stabilité du TBB, à refluer de juillet à octobre (- 0,4 à - 0,5 points pour les crédits aux entreprises). Au troisième trimestre, ils atteignaient 9,2 % pour l'escompte et 8,9 % pour les prêts à long et moyen terme: moyenne qui masque les taux supérieurs à 10 % pratiqués pour les crédits inférieurs à 100 000 francs.



Et conséquences limitées



Pas de doute, ce sont aux PME que profitera en premier lieu la baisse du taux de base bancaire : il demeure la référence pour une part importante de leurs crédits de trésorerie. Ce n'est pas le cas dans la plupart des grandes entreprises et encore moins pour les particuliers. Il serait donc illusoire d'attendre un important effet de relance de la récente décision des banques. Parce que celle-ci n'aura pas d'incidence sur la consommation. Et qu'elle ne suffira pas non plus à inciter les entreprises à revoir à la hausse leurs projets d'investissements.

J.-L.M.

USINE NOUVELLE - N°2439 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS