Crédit Agricole sera "extraordinairement prudent" promet Brassac

PARIS (Reuters) - Le Crédit Agricole sera "extraordinairement prudent" face aux incertitudes politiques, économiques et financières, a promis mercredi le directeur général de la banque mutualiste, se démarquant du sentiment d'optimisme ambiant sur l'orientation de l'économie européenne et mondiale.
Partager
Crédit Agricole sera
Le Crédit Agricole sera "extraordinairement prudent" face aux incertitudes politiques, économiques et financières, a promis mercredi le directeur général de la banque mutualiste, se démarquant du sentiment d'optimisme ambiant sur l'orientation de l'économie européenne et mondiale. /Photo prise le 15 février 2017/REUTERS/Charles Platiau

Se défendant d'apparaître "anxiogène" face à ses actionnaires, Philippe Brassac a notamment évoqué les risques potentiels de politiques protectionnistes et d'un possible retour de la crise de la dette souveraine qui a ébranlé l'Europe en 2011.

"Cette crise de la dette souveraine de la zone euro a simplement été mise en sursis lorsque la Banque centrale européenne est intervenue massivement avec des dispositifs non pérennes pour assurer aux Etats directement ou indirectement un 'funding' illimité et des taux très bas", a estimé le banquier lors de l'assemblée générale de Crédit agricole S.A., l'entité cotée de la banque verte.

"La conclusion de tout ceci est qu'il nous faut rester extraordinairement prudents dans la conduite du groupe sur les prochaines années", a estimé Philippe Brassac, disant assumer pleinement face aux analystes financiers et aux investisseurs une politique "plutôt conservatrice".

Le Crédit Agricole poursuivra sa stratégie de banque universelle de proximité, a-t-il également promis, alors que la banque de détail en France est confrontée à l'irruption d'une foule de nouveaux entrants qui proposent souvent gratuitement des cartes de paiement attachées à des comptes courant.

Face à ces "coups de butoirs terribles", Philippe Brassac a assuré que le Crédit Agricole continuerait à développer et améliorer son modèle "relationnel" avec ses clients pour contrer la concurrence des banques digitales dépourvues d'agences.

Actuellement président de la Fédération bancaire française, Philippe Brassac a appelé au début du mois les autorités à intervenir afin de faire partager aux banques "low cost" les coûts des infrastructures de paiement.

(Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS