Création d'un fonds d'investissement pour la filière ferroviaire

Le FSI et les principaux acteurs du rail français vont créer un fonds dédié à la modernisation des entreprises du secteur. Il sera doté de 40 millions d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Création d'un fonds d'investissement pour la filière ferroviaire

Le Fonds stratégique d'investissements (FSI) confirme son implication dans le rail français. Dans un communiqué émis mercredi 18 avril, le FSI a annoncé la création prochaine d'un Fonds de modernisation des entreprises ferroviaires (FMEF) en partenariat avec les principaux acteurs du secteur.

Doté de 40 millions d'euros, le FMEF sera abondé par le FSI, la SNCF, la RATP, Alstom et Bombardier et devrait débuter ses opérations dans quelques semaines. Objectif affiché du FSI : "contribuer à la consolidation du secteur et au renforcement de la compétitivité des entreprises, afin de favoriser notamment l'émergence d'acteurs de taille significative."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour cela, le FMEF investira, via des participations minoritaires, "dans des entreprises performantes […] et porteuses de compétitivité pour la filière, présentant un potentiel de croissance et de développement en France et à l'étranger." Pour le FSI, ce fonds s'inscrit dans la lignée des premiers fonds de filière comme le fonds de modernisation des entreprises automobiles, créé en janvier 2009 par le FSI, Renault et PSA.

Le FSI envisage aussi investir directement dans le fabricant de tramways Translohr, filiale du groupe alsacien Lohr en difficulté financière, avait annoncé Alstom le 10 avril. Un investissement conjoint à Alstom et au FSI qui viserait à racheter 85% de Translohr pour environ 60 millions d'euros.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS