Créateurs d'entreprises, à vos marques. Bercy abandonne la retenue de l'impôt à la source. Suez cède ses parts dans TPS. Pétrole en hausse. Pechiney reprendrait l'aluminium de Corus...

Partager

La création d'entreprise doit bouger : pour créer un million d'entreprises d'ici à cinq ans en France, Jean-Pierre Raffarin, premier Ministre, a détaillé son plan hier, que vous trouverez en détail dans les Echos et La Tribune. Les deux quotidiens en font d'ailleurs leur Une. Au total, 28 mesures fiscales pour simplifier la création d'entreprise, aider le salarié-créateur, faciliter le financement... ont été mises en place pour un coût qui avoisinera au minimum les 400 millions d'euros, voire un peu plus en année pleine selon les Echos.

Toujours à la Une des Echos, mais également dans la Tribune, l'impôt à la source est finalement abandonné. Cela ravit les syndicats qui y voyaient prétexte à des suppressions d'emploi à Bercy. En contrepartie, Francis Mer envisage la déclaration de revenus pré-remplie, document que le contribuable n'aura plus qu'à amender ou à approuver selon qu'il aura ou non changé de statut fiscal. Ceci n'est toutefois pas pour demain. Auparavant, il faut terminer le chantier sur l'identifiant fiscal sécurisé, l'équivalent pour le fisc de ce qu'est le numéro de sécurité sociale.

Suez a cédé hier ses 25 % détenus dans le bouquet satellitaire TPS, avec une plus-value de l'ordre de 170 millions d'euros. Cette opération consacre bel et bien le recentrage du groupe, initié il y a cinq ans, sur ces deux pôles clés : l'énergie et l'environnement, analyse la Tribune.

La piste de l'attentat est toujours à l'étude suite à l'explosion du Limburg. En attendant d'en savoir plus, la peur d'une rupture d'approvisionnement est de plus en plus vive et fait grimper les prix du pétrole. C'est dans les Echos et la Tribune.

Enfin, tandis que le groupe métallurgiste français Pechiney s'intéresse de plus en plus près à l'aluminium du britannique Corus pour 600 millions d'euros, Arcelor renonce à Bethlehem Steel, unité d'acier plat qu'il envisageait de reprendre pour accroître ses ventes aux constructeurs automobiles américains. « La décision du président Bush de surtaxer les importations d'aciers aux Etats-Unis a complètement changé la donne », résume-t-on dans l'entourage du directeur général d'Arcelor, Guy Dollé. C'est dans les Echos.

Catherine MOAL

A demain !

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS