[Crash Lion Air] Un rapport indonésien épinglerait les défauts de conception du Boeing 737 MAX

Les enquêteurs indonésiens s'apprêteraient à infliger un camouflet à Boeing. Selon eux, les défaillances de conception du 737 MAX auraient joué un rôle majeur dans le crash du vol Lion Air d'octobre 2018.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Crash Lion Air] Un rapport indonésien épinglerait les défauts de conception du Boeing 737 MAX
L'accident du vol Lion Air avait provoqué la mort de 189 personnes en octobre 2018.

Le rôle du Boeing 737 MAX est épinglé dans les conclusions préliminaires d'un rapport des enquêteurs indonésiens sur le crash du vol 610 de Lion Air. Ils ont découvert que des défaillances de conception et de supervision avaient joué un rôle clé dans la catastrophe, a rapporté dimanche 22 septembre le Wall Street Journal.

L'accident avait provoqué la mort de 189 personnes en octobre 2018 et avait été suivi d'un autre crash en mars sur un vol d'Ethiopian Airlines. Depuis mars, l'appareil de l'avionneur américain est immobilisé à travers le monde en raison de son implication dans les deux événements.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Première charge officielle contre la conception du 737 MAX

Les deux crashs ont révélé des défauts sur le système antidécrochage MCAS du 737 MAX. Depuis plusieurs mois, Boeing travaille à une mise à jour du logiciel pour pouvoir remettre en service son appareil. Toutefois, la cause des deux accidents n'a jamais été établie.

Ces conclusions préliminaires seraient donc les premières à déterminer officiellement que la conception de l'appareil et son approbation par les autorités américaines ont été défaillantes. Elles identifient également une série d'erreurs de pilotage et de maintenance comme facteurs pouvant expliquer le crash, précise le journal. Plus de 100 facteurs auraient ainsi été listés comme ayant participé au crash.

La publication du rapport doit intervenir en novembre. D'ici là, les conclusions des autorités indonésiennes pourraient encore être modifiées. Une réunion entre l'Indonésie et des représentants américains est prévue fin septembre.

Série de recommandations de sécurité

Selon le Wall Street Journal, les enquêteurs américains spécialisés dans les accidents aériens s'apprêtent à annoncer une série de recommandations de sécurité, allant du renforcement des compétences du pilote au pilotage manuel à l'amélioration de la certification des nouveaux modèles d'avions par l'autorité fédérale américaine de l'aviation civile (FAA).

Un porte-parole de Boeing n'a pas souhaité commenter les informations du journal mais a précisé que l'avionneur américain continuait d'apporter son soutien aux autorités chargées de l'enquête jusqu'à la publication du rapport final. Reuters n'a pas pu contacter les enquêteurs indonésiens dans l'immédiat.

Avec Reuters (Rishika Chatterjee à Bangalore; Arthur Connan pour le service français)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS