Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Crash du Boeing 737 MAX] Remaniements au sein des directions de la FAA et de Boeing

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Le 19 mars, le président américain a annoncé son intention de nommer un nouvel administrateur à la direction de la FAA, le régulateur aérien américain. Son choix devra être validé par le Sénat. Le même jour, Reuters a révélé un remaniement au sein de l'équipe dirigeante de l'ingénierie dans la division commerciale de Boeing. Ces changements arrivent alors que la FAA et le constructeur aéronautique américain font l'objet de critiques après le crash du vol 302 d'Ethiopian Airlines.

[Crash du Boeing 737 MAX] Remaniements au sein des directions de la FAA et de Boeing
La FAA et Boeing sont sous le feu des critiques après le crash d'un 737 MAX.
© Boeing

Mardi 19 mars, le président américain a annoncé son intention de nommer un nouvel administrateur pour diriger l’Agence fédérale de l’aviation (FAA), le régulateur aérien aux Etats-Unis. Le pilote de ligne Steve Dickson est choisi pour remplacer Daniel K. Elwell. Ce changement de gouvernance à la FAA doit être validé par le Sénat. Il intervient peu après le crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines. Surtout, il arrive après des révélations de la presse américaine sur des défaillances supposées dans le processus de certification du Boeing 737 MAX mené par la FAA.

Steve Dickson, un ancien de Delta Airlines

Steve Dickson doit être nommé pour une période de cinq ans. Récemment retraité, Steve Dickson a occupé diverses fonctions dans le transport aérien : il a été pilote de chasse sur le F-15, pilote de ligne sur des avions moyen-courriers (Airbus A320, Boeing 727, 737, 757) ou encore responsable de la sécurité et des services opérationnels chez la compagnie aérienne américaine Delta Airlines.

L’actuel administrateur de la FAA, Daniel K. Elwell, dirigeait l’organisme en intérim depuis janvier 2018 après le départ de Michael Huerta, dont le mandat de cinq ans était arrivé à son terme. Selon le Washington Post, le remplacement de Daniel K. Elwell a tardé car Donald Trump souhaitait nommer dans un premier temps John Dunkin, son pilote personnel. Un choix non soutenu au Sénat.

Le département américain du Transport ouvre un audit

L’accident du vol 302 d’Ethiopian Airlines, le deuxième en cinq mois impliquant un Boeing 737 MAX 8, a mis la FAA sous le feu des critiques. Certains ont reproché les liens trop étroits entre la FAA et Boeing. Le régulateur aérien américain a été l’un des derniers à interdire de vol l’appareil de Boeing. L’organisme compte également parmi ses membres de nombreux cadres qui ont fait carrière chez le constructeur aéronautique américain.

Le 17 mars, le Seattle Times a reproché à la FAA d’avoir délégué à des salariés de Boeing la certification du logiciel MCAS. Or, ce système anti-décrochage est au centre de l’enquête sur le crash du vol de Lion Air en octobre 2018. Mardi 19 mars, le département américain du Transport a confirmé l’ouverture d’un audit sur ce processus de certification. L’enquête doit servir à “rassembler un historique factuel et objectif sur les actions qui ont débouché sur la certification du 737 MAX 8", précise le département dans un communiqué.

Remaniement à l'équipe dirigeante de l'ingénierie de la division commerciale de Boeing

Selon un courrier interne consulté par Reuters mardi 19 mars, la division d'aviation commerciale de Boeing va aussi connaître un remaniement de l’équipe dirigeante de l’ingénierie. John Hamilton, qui occupait les fonctions de vice-président et d'ingénieur en chef, va se concentrer uniquement sur le rôle d'ingénieur en chef, a déclaré le PDG de la division d'aviation commerciale, Kevin McAllister, dans un email envoyé aux employés.

Lynne Hopper, jusque-là en charge de l'unité test et évaluation, est nommée vice-présidente de l'ingénierie, a-t-il ajouté. La réorganisation va permettre à Hamilton de "focaliser toute son attention sur les enquêtes en cours sur l'accident", écrit McAllister, soulignant que des changements étaient nécessaires alors que l'avionneur américain "dédie des ressources supplémentaires" à ces enquêtes.

Un porte-parole de Boeing n'a pas souhaité faire de commentaire, mais a confirmé l'authenticité de l'email.

Simon Chodorge, avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle