[Crash du Boeing 737 MAX] Le BEA a réussi l’extraction des données des deux boîtes noires

[ACTUALISE] Le Bureau d'enquête et d'analyses français annonce avoir extrait les données des deux boîtes noires du Boeing 737 MAX d’Ethiopian, une semaine après le crash.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Crash du Boeing 737 MAX] Le BEA a réussi l’extraction des données des deux boîtes noires

Les boîtes noires du Boeing 737 MAX ET-AVJ d’Ethiopian vont parler. Le Bureau d’enquête et d’analyse (BEA) français, mandaté par l’équipe d’enquêteurs éthiopiennes pour lire les deux boîtes noires, est parvenu à extraire les données du Cockpit voice recorder (CVR), l’enregistreur de conversations du cockpit, dès le 16 mars. L’équipe française s’est contentée d’extraire les données de la première boîte noire, et de les fournir au consortium d’enquêteurs. Le BEA "n’a pas écouté les fichiers audio", précise-t-il.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Parallèlement, le travail sur le Flight data recorder (FDR), l’enregistreur de données de vol, a débuté le 16 mars, et s'est poursuivi jusqu'à ce dimanche 17 mars. L’opération était plus délicate, car le boîtier est en très mauvais état, comme en témoigne cette photo publiée le 14 mars. Les données ont pu être récupérées, indique le BEA ce 17 mars.

L’opération s'est déroulée en présence de représentants de Boeing, de l’équipe d’enquêteurs éthiopiens, de l’EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne), de la FAA (Federal Aviation Administration, le gendarme du ciel américain) et du NTSB (l’équivalent US du BEA). La pression est grande : le 737 MAX est cloué au sol le temps des investigations. L'avionneur en a suspendu les livraisons, mais pas la production.

Le crash du Boeing 737 MAX 8, le 10 mars près d'Addis-Adeba (Ethiopie), a fait 157 morts.Le logiciel de contrôle de vol de l'appareil pourrait être en cause.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS