Tout le dossier Tout le dossier

Crash de l'A400M : les pays clients appelés à ne plus utiliser le logiciel d'Airbus mis en cause

Selon un scénario pour le moment privilégié par l'enquête sur le crash de l'A400M, les données, baptisées "paramètres de calibrage du couple d'hélices" ("torque calibration parameters"), ont été accidentellement effacées de trois des quatre moteurs. Il est désormais conseillé aux pays clients de l'A400M de ne plus utiliser l'outil informatique d'Airbus qui a servi pour l'installation du logiciel, ont indiqué à Reuters sources proches du dossier.

Partager
Crash de l'A400M : les pays clients appelés à ne plus utiliser le logiciel d'Airbus mis en cause
Une erreur d'installation du logiciel gérant les moteurs de l'A400M pourrait se trouver au centre d'une complexe succession d'évènements susceptibles d'avoir entraîné le crash de l'avion de transport militaire d'Airbus en Espagne, selon des sources proches du dossier. /Photo prise le 12 mai 2015/REUTERS/Marcelo del Pozo

PARIS (Reuters) - Une erreur d'installation du logiciel gérant les moteurs de l'A400M pourrait se trouver au centre d'une complexe succession d'évènements susceptibles d'avoir entraîné le crash de l'avion de transport militaire d'Airbus en Espagne, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Selon les analystes, comprendre la cause de l'accident qui a causé la mort de quatre des six personnes à bord d'un A400M pour un vol d'essai le 9 mai est crucial pour la confiance dans l'appareil dont les chances à l'exportation pourraient être affectées, même si Airbus prévoit de reprendre prochainement les livraisons.

Un responsable du constructeur aéronautique européen a mentionné des problèmes de contrôle de qualité dans la chaîne d'assemblage du quadrimoteur en Espagne.

Mais une enquête militaire espagnole pourrait permettre d'expliquer comment une exceptionnelle succession d'évènements peuvent conduire à un tel crash.

Au centre de l'enquête, encore à un stade initial, se trouvent des données propres à chaque moteur et indispensables à leur fonctionnement, ont précisé des sources proches du dossier.

Selon le scénario privilégié pour l'instant, les données, baptisées "paramètres de calibrage du couple d'hélices" ("torque calibration parameters"), ont été accidentellement effacées de trois des quatre moteurs.

Il est désormais conseillé aux pays clients de l'A400M de ne plus utiliser l'outil informatique d'Airbus qui a servi pour l'installation du logiciel, selon des sources proches du dossier.

Selon la conception de l'A400M, le premier avertissement que les pilotes recevraient en cas de problème des données liées au moteur n'interviendrait qu'une fois en l'air, environ 15 secondes après le décollage.

Les pilotes ont décidé de décoller en raison de cette logique informatique, confirmée par des sources proches de l'appareil, et en place depuis 2009 lors du premier vol de l'A400M développé pour un coût de 20 milliards d'euros.

Cette particularité a été examinée l'an passé lors de l'installation du dernier logiciel, mais les régulateurs l'ont certifié, en estimant que la probabilité d'une erreur était réduite et que le manuel d'installation prévoyait des vérifications complémentaires, selon des sources proches du dossier.

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), qui est responsable de la certification de l'A400M, et le ministère espagnol de la Défense, qui mène l'enquête sur le crash, se sont refusés à tout commentaire.

Un porte-parole du motoriste Europrop International, consortium constitué de Rolls-Royce, Safran, MTU Aero Engines et ITP, a renvoyé les questions vers Airbus.

Chez l'avionneur européen, une porte-parole a souligné que l'enquête était encore en cours et qu'il serait prématuré de tirer des conclusions.

"La sécurité est la première de nos priorités et nous ferons tout ce qui sera nécessaire pour avoir une compréhension totale de ce qui pourrait avoir entraîné cet accident tragique et prendre les mesures nécessaires", a-t-elle ajouté.

CIRCONSTANCES EXTRÊMEMENT RARES

Le 9 mai, une fois que l'A400M a décollé pour un vol d'essai de routine, les pilotes ont été confrontés à des circonstances extrêmement rares, selon des experts aéronautiques.

Les données informatiques manquantes fonctionnent comme les verres d'une paire de lunettes, qui sont adaptés à la vue de chaque utilisateur. Sans ces réglages personnalités, les unités de contrôle ne peuvent pas "voir" ce que fait chaque moteur et ne sont donc pas en mesure de déterminer la quantité de carburant à injecter.

La procédure habituelle est donc de bloquer le niveau de puissance du moteur pour éviter qu'il ne tourne dangereusement vite.

Selon des sources proches de l'enquête, le système a fonctionné comme il a été conçu pour le faire, ce qui ne présenterait pas de problème pour des pilotes entraînés à gérer un problème de puissance sur un moteur. Mais faire face à ce problème sur trois moteurs a emmené l'équipage en territoire totalement inconnu.

"Personne n'a imaginé qu'un problème tel que celui-ci pourrait se produire sur trois moteurs", a dit une source proche du projet.

L'EASA a désormais émis un avertissement sur le "contrôle réduit d'un avion" si deux moteurs ou plus sont affectés de cette manière, selon des sources proches de cette décision.

L'agence a confirmé l'envoi de cette directive, non encore publiée, aux pays clients mais s'est refusée à tout autre commentaire.

Avec Reuters (par Tim Hepher, Cyril Altmeyer pour le service français)

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Aéro - Spatial

Les ingénieurs de l’A400M quittent Toulouse et rejoignent le site de production de Séville

Aéronautique

A400M : des protocoles non respectés sont-ils à l'origine du crash ?

Défense

Le crash de l’A400M pourrait être dû au calculateur des moteurs

Défense

Vidéo : Le patron du programme A400M appelle à la patience

Dirigeants

A400M : le coup de gueule du DGA contre Airbus

Airbus change le chef des avions militaires, restructure l'A400M

Aéro - Spatial

A400M : la supply chain n'a pas supporté la hausse des cadences

Aéro - Spatial

Le nouveau planning de livraisons de l'A400M sera connu fin février

Aéro - Spatial

Défense :  Airbus se concentre sur les avions militaires, les missiles et le spatial

Aéronautique

A Séville, comment se fabrique un A400M ?

La matinale de l'industrie

L'Eurofighter et l'A400M en mal d'export

Aéro - Spatial

Vidéo : la première mission de l'Airbus A400M Atlas au Mali

Aéro - Spatial

Pour Jean-Yves Le Drian, l'A400M est "une petite prouesse technologique"

Aéro - Spatial

L'A400M sort des sentiers battus pour sa campagne d'essais

Madrid envisage de revendre une partie de ses A400M

Aéro - Spatial

L'Airbus A400M reçoit sa certification militaire, sésame pour une première livraison à la France

Aéro - Spatial

Airbus A400M : appelez-le Atlas

Aéronautique

Premier défilé en vol pour les A400M d'Airbus

Aéro - Spatial

Crash A400M : Airbus reconnait un sérieux problème dans l’assemblage final

Aéronautique

L'A400M d'Airbus volera au Bourget

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

SAFRAN

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

41 - BLOIS

ETUDES PRE-OPERATIONNELLES POUR LA CREATION DE LA ZAC DU PARC D'ACTIVITE AU NORD-EST DU COEUR DE L'AGGLOMERATION DE BLOIS.

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS