[Covid-19] Un TGV médicalisé pour évacuer des patients du Grand-Est vers l'Ouest

[ACTUALISÉ] La Direction générale de la Santé a annoncé l’affrètement d’un TGV médicalisé pour transférer des patients du Grand Est en réanimation vers des hôpitaux des Pays de Loire. Le train doit être opérationnel dès le 25 mars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Covid-19] Un TGV médicalisé pour évacuer des patients du Grand-Est vers l'Ouest
Un TGV spécial va transporter les malades du Covid-19 de l'Est vers l'Ouest.

Après des transferts en avion militaire ou en bateau, un premier transfert de malades graves du Covid-19 par train est désormais prévu par la Direction générale de la santé (DGS). C’est ce qu’a annoncé Jérôme Salomon, directeur général de la DGS, le 24 mars. 20 patients dans un état grave du Grand Est seront ainsi transférés vers des hôpitaux dans l’Ouest du pays.

Vers Angers, Nantes, Le Mans et la Roche-sur-Yon

Le TGV médicalisé affrété par l’État et de type TGV Duplex (voitures à deux niveaux) doit être opérationnel à partir du 25 mars. Il transportera 20 malades, actuellement en réanimation dans les hôpitaux de Strasbourg (Haut-Rhin), vers les centres hospitalo-universitaires (CHU) d’Angers (Maine-et-Loire), de Nantes (Loire-Atlantique), du Mans (Sarthe) et de la Roche-sur-Yon (Vendée).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Techniquement, quatre patients seront installés par wagon, entourés d’une équipe médicale composée d’un anesthésiste réanimateur, d’un infirmier anesthésiste, et de trois infirmiers. Les équipes ont été mises en place avec les CHU d’Angers et de Nantes notamment. "Au total, il faut compter 50 soignants et logisticiens à bord de ce TGV plus une double équipe de conducteurs et de chefs de bord SNCF", a indiqué le groupe ferroviaire.

Soulager les régions saturées

Ce nouveau type de transfert vient s’ajouter à ceux déjà effectués par des avions militaires. Il correspond à la stratégie de la DGS de décharger des zones les plus touchées par la maladie, comme le Grand-Est en particulier où les hôpitaux sont saturés, et de transférer des patients vers des régions où des lits sont encore disponibles. Actuellement, les Pays de la Loire sont la région la moins touchée en France métropolitaine.

Julien Cottineau Chimie, pharma, cosmétiques
Julien Cottineau

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS