L'Usine Santé

[Covid-19] Tests, masques, respirateurs : les annonces d’Edouard Philippe et Olivier Véran ce 28 mars

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le , mis à jour le 28/03/2020 À 20H26

Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran ont tenu une conférence de presse ce samedi 28 mars. Ils ont détaillé leur stratégie pour endiguer la pandémie sur le territoire national.  

[Covid-19] Tests, masques, respirateurs : les annonces d’Edouard Philippe et Olivier Véran ce 28 mars
Edouard Philippe a tenu une conférence de presse sur la crise du coronavirus le 28 mars.
© Gouvernement

Sommaire du dossier

"Le combat ne fait que commencer", a prévenu avec gravité le Premier ministre le 28 mars lors d’une conférence de presse. "Les quinze premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que ceux qui viennent de s’écouler". Edouard Philippe a décrit une "crise sanitaire d’une ampleur sans précédent depuis au moins un siècle". "Aucun système sanitaire n’a été pensé pour faire face à une telle vague", juge-t-il.

L’exécutif a expliqué de quelle façon il comptait armer le système de santé français pour faire face à la vague de patients qui va continuer à déferler.

Renforcement des capacités de réanimation

La France comptait 5000 lits de réanimation au début de la crise. "Nous en sommes aujourd’hui à 10 000 lits, et nous souhaitons atteindre l'objectif de 14 000 à 14500 lits sur ensemble du territoire", annonce le ministre des Solidarités et de la santé. La France a commandé 1 000 respirateurs à Air Liquide (qui va "multiplier sa production par dix", selon le gouvernement), s’en fait prêter de l’étranger et va en commander également auprès de fournisseurs non-français.

Les déplacements de patients par les airs, par train, bateau, vont se poursuivre pour délester les régions les plus engorgées, comme le Grand-Est, la Bourgogne-Franche-Comté, la Corse. 50 patients seront transférés de la  région Grand-Est-ce week-end, notamment via un train sanitaire depuis Nancy.

Les très fortes tensions sur les médicaments nécessaires aux services de réanimation sont une vraie source d’inquiétude. "La demande de produits de réanimation a augmenté de l’ordre de 2000%. Tous les entreprises sont totalement mobilisées pour répondre à une situation jamais vécue", indique Olivier Véran.

Commande d’un milliard de masques à la Chine

Olivier Véran confirme une commande massive de masques à des industriels chinois, portant sur plus d’un milliard d’unités. Un pont aérien sera mis en place pour acheminer ces masques.

En attendant, le gouvernement reste fidèle à sa doctrine de répartition des masques, en privilégiant les personnels soignants et les personnes fragiles. 36 millions de masques ont été déstockés et envoyés sur tous les territoires ces sept derniers jours. Environ 40 million de masques sont consommés chaque semaine.

24 entreprises ont fait qualifier leurs masques alternatifs non destinés aux équipes soignantes. Ils seront produits à hauteur de 500 000 unités par jour dans les prochains jours. "J’insiste de façon très appuyée sur le fait que le masque ne doit pas s’accompagner d’un oubli des gestes barrière", a rappelé le Premier ministre.

Des tests rapides commandés

La France a passé commande pour 5 millions de tests rapides, de façon à pouvoir réaliser 30 000 diagnostics par jour de ce type en avril, 60 000 en mai, 100 000 en juin. Les tests par PCR "classiques" vont se poursuivre, à un rythme de plus en plus soutenu, pour atteindre 50 000 tests par jour fin avril, a promis Olivier Véran. La France regarde de près les futurs tests de sérologie, qui permettent de savoir si une personne immunisée ou non. Le ministre de la Santé espère que cette technologie sera disponible dans les prochaines semaines, quand la France préparera le déconfinement.

"Pas de retard" sur le déclenchement du confinement

Pour Edouard Philippe, la décision de mise en confinement des Français a été prise au bon moment. "Au moment où nous avons pris cette décision de confinement, il y avait moins de 8 000 cas sur le territoire national et moins de 200 morts. Chacun pourra apprécier les moments où les gouvernements ont pris cette décision mais je ne laisserai personne dire qu'il y a eu du retard sur la prise de décision s'agissant du confinement", a-t-il déclaré. Un nouveau point sur la stratégie de sortie du confinement sera effectué à l’issue de la semaine du 30 mars, lorsque les données d’entrées en service de réanimation seront actualisées.

"Aucun traitement" pour le moment

Le ministre de la Santé a rappelé qu’à ce stade, "aucun traitement spécifique n'a fait ses preuves en France et dans le reste du monde. La recherche bat son plein, des tests de plusieurs molécules sont porteuses d’espoir. 13 projets de recherche clinique sont en cours, une dizaine devrait obtenir leur agrément de façon rapide".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte