Covid-19 : Sanofi multiplie les commandes pour son vaccin développé avec GSK

Alors que la commande de 300 millions de doses par l’Europe a été officialisée, Sanofi a également signé avec le Canada. Et le laboratoire avance sur le plan de production de son vaccin.

Partager
Covid-19 : Sanofi multiplie les commandes pour son vaccin développé avec GSK

S’il n’est pas le laboratoire le plus en avance dans la course au vaccin contre le Covid-19, avec un produit qui ne devrait être en phase III qu’à la fin de l’année, Sanofi continue d’engranger des commandes pour son futur vaccin.

L’accord avec l’Europe avait été annoncé à la fin du mois de juillet, il est désormais officialisé. Sanofi et GSK ont signé un accord définitif avec la Commission européenne portant sur 300 millions de doses de leur futur vaccin contre le Covid-19, dès lors que celui-ci sera approuvé.

Début septembre, Sanofi avait annoncé le lancement d’une étude de phase I/II pour ce candidat-vaccin qui repose sur une technologie de protéine recombinante développée par le géant français, associée à un adjuvant de GSK. Avec cet accord, l’Union Européenne va également débloquer des fonds pour augmenter les capacités de production de Sanofi en Europe. Les sites d’Anagni en Italie et de Francfort, en Allemagne, seront impliqués dans la production.

En France, l’antigène du vaccin sera produit à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) tandis que le site de Marcy-l’Étoile (Rhône) sera chargé du remplissage et du conditionnement, en complément des sites d’Anagni et de Francfort. La plateforme Sanofi de Val-de-Reuil (Eure), centre mondial de distribution des vaccins de Sanofi, accueillera tous les produits finis en transit.

« Nous nous sommes toujours engagés à fournir un vaccin à un prix abordable qui soit accessible à tous et la France se félicite de pouvoir contribuer aux initiatives qui permettront d’organiser et de mettre en place la logistique nécessaire sur l’ensemble du continent européen », a déclaré Olivier Bogillot, président de Sanofi France.

Ces dernières semaines, les laboratoires engagés pour le développement d’un vaccin contre le nouveau coronavirus ont multiplié les annonces sur l’augmentation de leur production. AstraZeneca va ainsi faire fabriquer son futur vaccin sur le site Novasep de Seneffe (Belgique) avec un remplissage assuré par Catalent, en Italie.

La biotech française Valneva, grâce à un contrat avec le Royaume-Uni, va renforcer son site écossais tandis que l’allemand BioNTech a racheté une usine de Novartis pour accélérer la production de son vaccin développé avec Pfizer. Autant de mouvements destinés à garantir des commandes qui ne cessent d’affluer.

72 millions de doses commandées par le Canada

Sanofi et GSK ont ainsi signé avec le Canada pour fournir jusqu’à 72 millions de doses de leur vaccin, dès 2021. Sanofi assure que les sites canadiens des deux entreprises contribueront au développement du vaccin contre le Covid-19, en complément du réseau industriel mondial de Sanofi et GSK.

Au total, les deux laboratoires ont pour objectif d’augmenter leurs capacités de production pour être capables de fournir jusqu’à un milliard de doses. Ce contrat avec le Canada, vient s’ajouter à une série d’accords précédemment noués par Sanofi et GSK. En juillet, les États-Unis avaient ainsi commandé 100 millions de doses avec une option pour 500 millions de doses supplémentaires.

Un accord avec le Royaume-Uni portant sur 60 millions de doses a également été trouvé. En comptant les 72 millions de doses destinées au Canada et les 300 millions de doses officialisées avec l’Europe, le vaccin de Sanofi et GSK est déjà vendu à hauteur de 532 millions de doses dans le monde. 

 

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS