Economie

[Covid-19] On connaît désormais l'impact de la pandémie sur l'emploi des cadres

Christophe Bys , , , ,

Publié le

Etude L'Apec vient de publier des informations sur l'impact du Covid-19 sur l'emploi des cadres. La chute des offres mensuelles atteint 40 %, les principaux secteurs employant des cadres étant particulièrement touchés. 

[Covid-19] On connaît désormais l'impact de la pandémie sur l'emploi des cadres
L'emploi des cadres en recul de 40% en un mois
© Victor1558 - Flickr - C.C.

La puissance et la rapidité du recul de l'emploi cadres est un indicateur de la force de la crise qui secoue actuellement l'économie française. L'Association pour l'emploi des cadres (Apec) indique que le volume d'offres d'emplois pour les cadres a baissé de 40 % en un mois. La semaine suivant le confinement, le recul avait déjà été de 8%.

Les secteurs leaders touchés

Les plus optimistes y verront l'hyper-adaptabilité des entreprises qui ont gelé illico les recrutements de cadres dès que l'horizon s'est obscurci. D'autres se consoleront en voyant que 60% des offres de recrutement de cadres ont été maintenues malgré le confinement et la mise à l'arrêt de nombreuses entreprises, alors que l'activité partielle explosait en France. 

Reste que les informations publiées par l'Apec ne sont pas vraiment joyeuses. On y découvre ainsi que les trois plus gros pourvoyeurs d'emploi-cadres - les services informatiques, l'ingénierie R & D et les activités de conseil - connaissent une baisse de 40 % par rapport à il y a un an. Ce sont donc les activités externalisées qui sont les plus touchées. Ce dont témoignent de nombreuses sociétés de conseils, dont les dirigeants confient hors micro être totalement - ou presque - à l'arrêt. 

Les offres pour les fonctions les plus recherchées en temps normal sont aussi en chute. Il s'agit de l' informatique (en baisse de 38 %), de la fonction commercial-marketing (en recul de 39%) et des métiers liées aux études et de R & D (-39%).

La fin de l'âge d'or ?

Géographiquement, les régions les plus touchées sont l'Île-de-France, les Hauts-de-France, le Centre-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté, indique par ailleurs l'Apec. La région parisienne est traditionnellement la plus grosse pourvoyeuse d'emplois cadres. 

Le choc est d'autant plus grand que, mi-février, l'Apec anticipait une hausse de 5 % des recrutements de cadres, pour un flux annuel de 296 600 recrutements. Le modèle de prévision de l'Apec, en général assez fiable, repose sur une corrélation entre l'emploi cadres et l'investissement. Il est à craindre que dans les mois qui viennent l'investissement soit gelé voire recule, ce qui n'augure rien de bon pour l'emploi des cadres, qui aura connu dans la deuxième moitié des années 2010 un âge d'or.... avant que le Covid-19 n'apparaisse. 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte