L'Usine Energie

[Covid-19] Eau potable, nucléaire, déchets, énergie, ces industries qui ne peuvent pas s’arrêter

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le , mis à jour le 18/03/2020 À 14H17

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Dans les déchets, l’eau et l’énergie, les industriels opèrent des sites et maintiennent des équipements qui doivent fonctionner coûte que coûte. Malgré le coronavirus, le confinement, les personnels manquants et les risques de rupture de leurs approvisionnements. L’Usine Nouvelle a recueilli leurs témoignages.

[Covid-19] Eau potable, nucléaire, déchets, énergie, ces industries qui ne peuvent pas s’arrêter
Quelle que soit l'évolution de l'épidémie de coronavirus, certaines secteurs industriels doivent assurer la continuité de service.
© Ch.Ruiz/Montpellier3m

Même si, comme l’a répété à maintes reprises le président Emmanuel Macron dans son allocution du 16 mars au soir, "nous sommes en guerre", il est des activités vitales qui doivent continuer à fonctionner. Outre les réseaux de soins et hôpitaux, de nombreuses industries - l’énergie, les réseaux d’eau potable et d’assainissement, la collecte et le traitement des déchets (y compris médicaux), les centrales nucléaires - doivent assurer la continuité de service, même en cas de pandémie mondiale. Qu’ils soient, ou non, sur la liste maintenue secrète des Opérateurs d’importance vitale (OIV).

Le cycle du combustible nucléaire en alerte depuis janvier

Fournisseur de combustible et de services aux centrales nucléaires, le groupe Orano a pris "très tôt la mesure de l’épidémie" et "les personnels ont reçu les premières consignes de vigilance dès janvier", explique l’un de ses porte-parole. Celles-ci sont régulièrement mises à jour en fonction de l’évolution de l’épidémie, des consignes données par les autorités et en s’appuyant sur les recommandations des médecins du groupe.

"Une cellule de gestion de crise, avec notamment nos médecins, se réunit quotidiennement depuis plusieurs semaines afin d’assurer le suivi du développement de l’épidémie et de recommander au comité exécutif les nouvelles mesures à prendre." Ces dernières semaines, tous les événements (séminaires, conventions, réunions…) jugés non indispensables à la continuité de l’activité productive, commerciale ou à la sûreté ont été annulés, ainsi que les visites sur sites non liées à la sûreté et à l’exploitation.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte