[Covid-19] Cinq choses à savoir sur la première phase de la campagne vaccinale en France début 2021

Les modalités de la campagne de vaccination en France contre le Covid-19 ont été détaillées par le Premier ministre Jean Castex ce 3 décembre. Elle se déploiera en trois phases.

 

Partager
[Covid-19] Cinq choses à savoir sur la première phase de la campagne vaccinale en France début 2021
Jean Castex a présenté les trois étapes de la campagne de vaccination française contre le Covid-19.

Tester, alerter, protéger… et désormais vacciner. La doctrine gouvernementale de gestion de la crise du Covid-19 s’étoffe d’un quatrième mot d’ordre, avec l’arrivée programmée des vaccins fin 2020 / début 2021. Une première phase de vaccination aura lieu en début d’année, dès les autorisations de mises sur le marché obtenues. Ce 3 décembre, Jean Castex entouré de plusieurs ministres a donné des détails sur l’organisation de cette première vague… de vaccination.

Qui sera concerné ?

Comme l’a suggéré la Haute autorité de santé (HAS) dans sa recommandation rendue publique le 30 novembre, les personnes âgées résidant dans les 10 000 établissements collectifs du pays comme les maisons de retraite seront les premières ciblées par la phase 1 de la campagne de vaccination, ainsi que les travailleurs de ces établissements présentant un risque accru de développer des formes graves du virus. Cela concerne environ un million de personnes, "soit normalement le nombre de doses disponibles lors du premier mois de la campagne", a indiqué Jean Castex. L’objectif de ce début de campagne est d’éviter les formes graves de la maladie et de réduire le taux de mortalité : on ne sait pas à ce stade si la vaccination aura un effet sur la transmission du virus entre personnes.

Quelle sera la procédure ?

Les personnes prioritaires se verront proposer une consultation en amont, permettant d’établir leur état de santé, d’écarter d’éventuelles contre-indications et de les informer sur la balance bénéfices/risques afin de recueillir un consentement éclairé. Comme le vaccin ne sera pas obligatoire, les familles des résidents de maisons de retraite seront associées à la décision de vacciner pour leurs proches en perte d’autonomie.

Dans le cas du vaccin Pfizer, la première injection devra être suivie d’une seconde trois semaines plus tard (avec une marge de 2 à 3 jours). Un suivi médical post vaccination sera assuré.

Quel vaccin pour la phase 1 ?

C’est le vaccin de Pfizer-BioNtech, vraisemblablement le premier à obtenir les autorisations, qui est privilégié par les autorités françaises pour la première phase. Sa particularité est qu’il doit être conservé à -80°C et qu’une fois décongelé, il doit être administré aux patients dans les cinq jours. D’où un circuit de distribution et de stockage très spécifique.

Où la vaccination sera-t-elle effectuée et qui se chargera de la logistique des doses ?

Pour la phase 1, la vaccination sera effectuée par des médecins et infirmiers au sein même des établissements pour personnes âgées. "C’est un défi logistique immense, jamais vu dans notre pays", insiste le ministre de la Santé Olivier Véran. Les vaccins, une fois disponibles, transiteront par deux circuits complémentaires. Un "principal qui s'appuiera sur des acteurs qui ont l'habitude d'acheminer des médicaments", pour alimenter les Ehpad, précise Olivier Véran, et un second s'appuyant sur une centaine d'établissements hospitaliers pour alimenter les établissements dont ils ont la charge.

"Dans la deuxième moitié de décembre, ce circuit logistique sera testé à blanc", annonce Olivier Véran.

Quelles seront les phases suivantes ?

La phase 2, en février-mars, concernera les personnes âgées de plus de 75 ans. Puis, dans l’ordre, les personnes de plus de 65 ans, les professionnels de santé et médicaux de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités. Soit un public de 14 millions de personnes. La phase 3 verra l’extension de la campagne au reste de la population majeure au printemps, dans l’ordre suivant : personnes de plus de 50 ans, professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays (policiers, professeurs, notamment), personnes vulnérables et précaires, habitants de logements confinés et clos (prison) et le reste de la population. Le gouvernement a prévu 1,5 milliard d’euros dans le budget 2021 pour financer cette campagne.

Au vaccin de Pfizer pourront plus tard s’ajouter ceux de Moderna, Astrazeneca et peut-être CureVac et Janssen puis Sanofi (les six pré-réservés par l’Union européenne).

Pour les phases 2 et 3, le gouvernement compte s’appuyer prioritairement sur les médecins généralistes et privilégiera les circuits de vaccination existants, comme ceux de la grippe saisonnière.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS