Coûts réduits et risques maîtrisés pour les acheteurs en 2012

Des coûts toujours plus bas. C'est, encore une fois, la priorité numéro 1 des acheteurs pour cette nouvelle année. En particulier dans le secteur de l'automobile ou de la chimie. Avec une évolution non négligeable : une prise en compte du risque fournisseur plus grande.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Coûts réduits et risques maîtrisés pour les acheteurs en 2012

C'est l'une des tendances achats pour cette nouvelle année, à laquelle il faut aussi ajouter un intérêt pour les pays à bas coûts qui semble marquer le pas.

"Certes la réduction des coûts poursuit son chemin mais de façon raisonnée, car la gestion du risque est plus importante", analyse Olivier Wajnsztok, le directeur associé du cabinet de conseil en achats AgileBuyer, qui réalise l'enquête annuelle sur les priorités des services achats, avec le groupement achats supply chain de l'association des anciens élèves d'HEC.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

82% - contre 77% en 2011- des donneurs d'ordre interrogés affirment en effet que leur priorité numéro 1 en 2012 reste la réduction des coûts, mais ils sont 70% à considérer la gestion du risque fournisseur comme un objectif, alors qu'ils n'étaient que 66% l'an dernier.

La catastrophe de Fukushima, qui a privé les secteurs automobile ou électronique de certains composants pendant quelques temps, mais aussi les révolutions arabes qui ont provoqué des semaines d'incertitudes dans les centrales d'appels par exemple, peuvent en partie expliquer cette prise de conscience de l'importance de maîtriser le risque fournisseur aussi bien dans l'industrie que dans les services.

C'est dans les secteurs de l'automobile, l'aéronautique et autres transports, mais aussi de la chimie, du plastique et des caoutchoucs que ces tendances sont les plus marquées. Ils sont 86% pour les premiers et 79% dans la chimie et le plastique à considérer la gestion du risque comme un axe prioritaire. Et ils sont 93% dans ces domaines à mettre la réduction des coûts au top de leurs priorités.

Mais c'est aussi dans ces secteurs et dans celui de l'électronique, particulièrement liés à la fabrication de produits manufacturés, que l'achat en pays en bas coûts suscite encore l'intérêt. Alors que la tendance générale diffère quelque peu… Elle est plutôt à une stabilisation, voire un repli, si l'on prend en compte tous les secteurs mobilisés pour cette enquête.

48% des 386 personnes interrogées ne considère pas l'achat en pays à bas coûts comme un axe de travail. Ils ne sont d'ailleurs plus que 40% (contre 44% en 2011) à vouloir y augmenter leur part achetée.

Ces chiffres ne permettent cependant pas de conclure à une tendance à la relocalisation…

L'intégralité de l'étude Les priorités des Services Achats en 2012 est disponible en ligne à cette adresse : www.agilebuyer.com/tendance2012

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS