Course contre la montre pour Arbel Fauvet Rail

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Course contre la montre pour Arbel Fauvet Rail
Le dernier constructeur de wagon en Europe de l'Ouest, Arbel Fauvet Rail, mettra la clé sous la porte mi-avril, si aucun repreneur ne se manifeste d'ici là.

Placé en redressement judicaire depuis février pour cessation de paiement, IGF-Industries-AFR (Arbel Fauvet Rail), forte d'un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros en 2008 et comptant 295 salariés, pourrait être liquidé dans les semaines à venir.

Malgré la bonne santé du secteur ferroviaire dans son ensemble, l'entreprise française souffre et n'aurait pas enregistré de commandes au second semestre 2008. Cependant, plusieurs lettres d'intention mentionnent de 1000 à 2000 commandes de wagons, de quoi assurer un plan de charge potentiel de 2 à 3 ans.

Pour remettre à flots le besoin en fond de roulement, la société de Douai recherche une trentaine de millions d'euros. Le conseil régional a pour l'heure octroyé un prêt de 6 millions d'euros et l'aide de l'Etat est attendue.

Une dizaine de repreneurs étrangers ont manifestés leur intérêt pour l'entreprise, mais cette dernière garde espoir que ce soit une grande société française qui tienne ce rôle ; les yeux se tournant bien évidement entre autre vers Alstom.

Début 2007, AFR avait été reprise par le fond d'investissement IGF. Ce dernier avait injecté 20 millions d'euros dans la société, une somme sans doute sous-évaluée que la crise a mis en évidence.

Ludovic Dupin

0 Commentaire

Course contre la montre pour Arbel Fauvet Rail

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS