COUP DE FROID SUR FLINS

Six à douze mois de retard. L'usine Renault censée produire des batteries pour véhicules électriques à Flins ne fournira rien avant 2014. Le constructeur pensait au départ lancer sa fabrication fin 2012. Les raisons de ce retard ne sont pas dévoilées, « mais ce sont des considérations d'ordre technique liées à la technologie des batteries », explique un porte-parole. Cela va-t-il entraîner un retard dans le projet de véhicules électriques ? « Pas du tout », clame-t-on au siège de Renault. Il est toujours prévu que les quatre modèles de voitures «vertes» sortent, avec des batteries fabriquées par les partenaires privilégiés de l'alliance, à savoir le japonais Nec et le coréen LG, qui se frottent les mains. Leurs batteries équiperont plus longtemps que prévu les modèles de la marque au losange.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement