Coup de frein sur les ventes autos en 2009 en Europe

14,4 millions. C’est le nombre de véhicules immatriculés en Europe en 2009. Un chiffre légèrement en recul par rapport à 2008 (-1,6%), selon les données publiées par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). Le marché européen a profité des mesures d’aides gouvernementales, qui n’ont pourtant pas sauvé tous les marchés locaux.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Coup de frein sur les ventes autos en 2009 en Europe

Ainsi, les pays d’Europe occidentale (UE des 15) affichent une progression des ventes de 0,9% sur l’année, avec 13 267 425 unités. Dans le détail, l’Allemagne et la France enregistrent les plus fortes hausses des ventes (+23,2% et + 10,7%). Ces deux pays avaient instauré des systèmes de prime à la casse pour doper les ventes automobiles dans leur pays.

A l’inverse, les chutes des ventes les plus importantes incombent à l’Irlande (-62,1%) et à la Finlande (-35,2%). La plupart des pays de cette zone voient leurs ventes chuter, à l’instar de l’Espagne (-17,9%), pays qui a instauré une prime à la casse mais au cours du second semestre 2009 seulement. Le Royaume-Uni et l’Italie sauvent davantage les meubles, avec des reculs modérés de 6,4% et de 0,2%. Le Portugal (-24,6%), les Pays-Bas (-22,5%) et le Danemark (-25,3%) restent en bas du tableau.

-26,6% à l’Est

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La tendance est à la baisse aussi globalement sur les marchés des nouveaux membres de l’Union européenne. Les pays d’Europe centrale et orientale voient leurs ventes reculer de 26,6% sur l’année 2009, repassant sous la barre du million de voitures vendues (848 627 unités). Le marché letton bat tous les records avec un effondrement des ventes de 80,5%, à 3 745 unités. Suivent sur la même tendance la Lituanie (-67,4%), l’Estonie (-66,2%) et la Roumanie (-59,4%). A l’inverse, certains pays tirent leur épingle du jeu, à l’instar de la République tchèque dont les ventes progressent de 12,5%, à 161 656 unités et la Slovaquie (+6,7%).

Par marque, la palme de la plus belle progression des ventes revient aux constructeurs Hyuandai et Nissan, avec des bonds de 26,6% et de 9%. Suivent les marques Fiat (+6,3%) et Kia (+5,8%). Du côté des constructeurs français, Renault affiche une hausse de ses ventes de 3,9% (1,335 million d’unités), alors que celles de PSA Peugeot Citroën restent stables (1,865 million de véhicules). A l’inverse, hormis Volkswagen dont les ventes progressent de 0,7%, les marques allemandes connaissant des chutes de leurs ventes, à l’instar de BMW (-13,6%) ou Daimler (-13%).

+16% en décembre

Le marché de l’automobile européen avait pourtant bien terminé l’année 2009. En décembre, les ventes de véhicules ont bondi de 16% par rapport à décembre 2008, à 1,074 millions d’unités. Conséquence de la fin imminente de certaines mesures de soutien au secteur automobile dans les différents pays de l’Europe ou de leurs réductions comme en France.

Là encore, tous les pays n’affichent pas les mêmes évolutions. Les pays d’Europe occidentale voient leurs immatriculations bondir de 19,3%, alors que celles des pays d’Europe centrale et orientale marquent le pas, en reculant de 16,5%. Dans le détail, l’Irlande et la France enregistrent les progressions les plus significatives, avec respectivement une hausse de 61,7% et de 48,6%. Mais des chutes impressionnantes sont aussi notables, comme celle du Portugal (-17,9%) ou celle de la Hongrie (-45,6%).



%%HORSTEXTE:%%

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS